Alain CARTERET

Historien de Vichy
et du Second Empire

(Président, depuis 2004, des
Amis de Napoléon III de Vichy)

 

 

36, rue de la Viala
03300 Creuzier-le-Vieux

Tél.  04.70.31.80.67

 

E-mail

a.carteret@wanadoo.fr

 

Site Web

http://pagesperso-orange.fr/carteret

(vous y êtes)

Agenda  perso
voir en fin de rubrique « Vichy charme »

 

Parcours

 

 

ÉCRIVAIN

(depuis 2001)

 

 

Auteur de livres d’histoire locale & Conférencier

Histoire de Vichy : « Vichy Deux millénaires » en 2001
  « Vichy Charme » en 2006
  « Vichy cité Napoléon III » novembre 2009
  « Régime de Vichy : ça suffit ! » nov. 2010

 

Le sport à Vichy :  « 100 ans de rugby à Vichy » en 2005
« JAV La belle histoire » en avril 2010
« Le Tennis à Vichy » en juin 2011

 

Second Empire : « Napoléon III bienfaiteur » en 2003
« Actes et paroles de Napoléon III » en 2008
« Vichy cité Napoléon III » novembre 2009
« Napoléon III le provincial » juillet 2012

 

 

FORMATION

(1992 - 2001)

 

 

FORCES INFORMATIQUES (gérant et formateur)

Stages de formation « micro » pour salariés d’entreprises.

Directeur (administratif et commercial) et formateur.

 

 

INTERIM

(1989 -1992)

 

 

CENTRE INTERIM - Montluçon (Directeur régional)

Création et animation de 12 agences (75 MF en 92) :

Suivi commercial, juridique, formation et informatique.

 

 

EXPERTISE

(1985 -1989)

 

 

ROUX SA - Clermont (Directeur Auvergne-Limousin)

N°1 européen de l’expertise de biens (500 salariés)

Gestion et animation de l’agence. Publicité du groupe.

 

 

PUBLICITÉ

(1984 -1985)

 

 

RSCG-Ségala : Agence de Clermont-Ferrand (Max Ponce)

Chef de pub : marketing et vente de campagnes.

 

INDUSTRIE

(1976 - 1984)

 

 

MANURHIN - CUSSET : fabrication et vente de Machines Alimentaires pour salaisons et industries agroalimentaires.

Organisation commerciale, produits nouveaux, export.

 

 

FORMATION

(1973 - 1976)

 

 

UNIVERSITÉ de CLERMONT (Chargé de Mission)

Stages pour salariés d’entreprises par les « facs ».

Création du Centre. Organisation, gestion et vente.

 

 

Né le 23 juin 1946 à Vichy

 

Maîtrise de Droit (1969) + Sciences-Po Paris (1971)

 

Ancien basketteur : JAV Vichy (Sacré-Cœur Moulins et Saint-Do Vichy)

Ancien rugbyman : RCV Vichy et Stade Français Paris (1969-1971)

Tennisman : classé 30/3 suite blessures (ex-15/4) - Champion d’Allier 2009

 

Livres non publiés
(écrits avant 2001)

 

1.     La Grande entreprise au combat (1985)

2.     Guide de rédaction : pour journalistes, publicitaires et responsables communication

3.     Atypique : faux roman (autobiographique jusqu’en 2001)

 

AUTEUR de 11 livres
(depuis 2001)

 

Vichy Deux Millénaires (2001 en 2 tomes)

§         Tome I  en juin 2001 : histoire de Vichy et Cusset, acteurs, visiteurs

§        Tome II en décembre 2001 : entreprises, sports, loisirs (livres et sites)

Trois retirages avec les deux tomes regroupés en 2002 et 2003

Dernière édition en octobre 2003 (épuisée)

(Format A4 de 21 x 29,70 cm - 28 euros - 310 pages)

 

Napoléon III bienfaiteur de Vichy et de la France (octobre 2003)

Éditions de la Montmarie (63880 Olliergues - direction : Jean-Louis Boithias)

(Format 15 x 23,50 cm, 22 euros – 282 pages – Cahier illustrations)

-          Grand Prix du bonapartisme 2004 (CERB)

-          Prix « Agir » juin 2004 (Jaligny)

 

100 ans de rugby à Vichy (octobre 2005)

Édité par le Racing Club de Vichy (RCV rugby)

(Tout en couleur, format 23,50 x 32 cm, 30 euros – 176 pages)

 

VICHY CHARME (avril 2006)

150 images - Format 17 x 23,50 cm, 230 pages (29 euros)

Éditions de la Montmarie (63880 Olliergues)

Les Éditions de la Montmarie ont changé de nom et d’adresse en 2009 :
Éditions des Monts d’Auvergne : place de l’église - 63600 Champetières
Tél. 04 73 95 50 80 - Portable de Jean-Louis Boithias : 06 07 27 11 97
Mail : editions-montsdauvergne@orange.fr

 

Actes et paroles de Napoléon III (février 2008)

Guide édité par La Table Ronde (75006 Paris - Tél. 01 40 46 70 70)

(Format 12 x 20 cm, 17 euros – 223 pages)

 

Vichy Cité Napoléon III (parution le 14 novembre 2009)

400 images commentées de Vichy : du Second Empire à aujourd’hui

(Tout en couleur, format 20 x 25 cm, 122 pages, 20 euros - Distribution : A. Carteret)

 

JAV La belle histoire (parution le 24 avril 2010)

350 images de basket à Vichy : des origines en 1914 à mars 2010

(Tout en couleur, format 21 x 27 cm, 120 pages, 24,90 euros - Distribution : JAV Vichy)

 

Régime de Vichy : Ça suffit ! (parution le 13 novembre 2010)

400 images la période 1939-1945 et photos du Vichy actuel

Tout en couleur, format 21 x 27 cm, 104 pages, 22 euros - Distribution : A. Carteret

 

Le tennis à Vichy : Sporting et Coupe de Galéa (parution le 17 juin 2011)

Format 21 x 27 cm, 96 pages, 364 images - 25 euros - Distribution : A. Carteret

 

Napoléon III le provincial (HS 2 Album du magazine Napoléon III paru le 13 juillet 2012)

Une nouvelle version est éditée par Belin en février 2013

Prix national Napoléon III 2013 décerné à Rueil-Malmaison le 30 novembre 2013

Principaux précédents lauréats : Alain Decaux (1982), Jean des Cars (1989),
 Philippe Seguin (1991), Jean-Marie Rouart (1996)

 

 

Bulletins et brochures

 

§       Les présidents de la République venus à Vichy
Bulletin n° 144 de la SHAVE, juin-décembre 2004
Conférence prononcée à la Shave le 12 novembre 2004

 

§       Plaquette historique du Quartier de France
Éditée en mars 2005 par l’association du Quartier de France (Vichy)
regroupant les cinq premiers articles historiques sur le quartier

Le Parc de la Croix Saint-Martin : Rive Sud n° 6 de décembre 2005
Les villas Belle Epoque du Quartier 
: Rive Sud n° 7 de décembre 2006
Le club de l’Aviron de Vichy (CAV) 
: Rive Sud n° 8 de décembre 2007
La Boule Vichyssoise :
Rive Sud n° 9 de décembre 2008.
Trois lieux de culte du Quartier :
Rive Sud n° 10 de décembre 2009
Le Vert galant et l’imprimerie Wallon :
Rive Sud n° 11 décembre 2010
Les restaurants du quartier de France :
Rive Sud n° 12 décembre 2011
Le Parc des Bourins 
: Rive Sud n° 13 décembre 2012
Le terrain d’aviation de Vichy-Abrest :
Rive Sud n° 14 décembre 2013
Rues et familles Bargoing et Lafloque :
Rive Sud n° 15 décembre 2014
Historique du Comité du Quartier de France 
: Rive Sud n° 16 décembre 2015
La rue Darragon et le cyclisme à Vichy 
: Rive Sud n° 17 décembre 2016
La rue Fleury (
Docks de Blois & Carrières féminines) Rive Sud n° 18 décembre 2016

 

§       Pharmacies et pharmaciens de Vichy
Bulletin n° 145 de la SHAVE, janvier-juin 2005 - Tiré à part n° 145 bis
Conférence prononcée à la Shave le 1er avril 2005

 

§       Les églises Saint-Louis et Saint-Blaise de Vichy
- Dépliants édités en juin 2005 par la paroisse Saint-Louis (curé Michel Pierron)
- Brochure du Couronnement de ND-des-Malades (octobre 2007)

 

§       La duchesse d’Angoulême : de Versailles à Vichy
Bulletin n° 156 de la SHAVE (juillet-décembre 2010) paru en septembre 2011
Conférence prononcée à la Shave le 19 novembre 2010

 

§       Le terrain d’aviation de Vichy-Abrest 1909-1929
Bulletin n° 162 de la SHAVE (1er semestre 2014) paru en juillet 2014

 

§         Le Sport à Vichy
Bulletin n° 162 de la SHAVE (1er semestre 2014) paru en juillet 2014
Conférence, avec diaporama, prononcée à la Shave le vendredi 11 octobre 2013

 

§         L’église Saint-Louis de Vichy
Bulletin n° 164 de la SHAVE (1er semestre 2015) paru en juin 2015
Conférence, avec diaporama, prononcée à Napoléon III le 21 février 2015

 

 

Articles en presse nationale

 

Revue « Libres » : N°5 de novembre 2008, sur « le retour des cendres de Napoléon III »

Magazine Napoléon III : N°3 de juillet 2008, N° 18 de mars 2012 et N° 32 de septembre 2015 (sur Vichy)

Préface en 2011 du livre d’Eddie de Tassigny : « La descendance de Napoléon III »

Magazine Jeanne d’Arc : N° 2 d’août 2012 (lettre du 9 novembre 1429 à Riom)

 

 

Prix littéraires

2004

-  Grand Prix du bonapartisme 2004 (CERB)

-  Prix « Agir » juin 2004 (Jaligny)

pour le livre paru en octobre 2003
Napoléon III bienfaiteur de Vichy et de la France

2013

Prix Napoléon III décerné le 30 novembre 2013
par Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison

Pour le livre édité en 2012 par Soteca
Napoléon III le Provincial

2016

Grand Prix de l’Académie du Vernet
décerné le 19 mars 2016 à l’Expo SLOBO

« Pour son illustration du Vichy impérial »

 

A. Carteret et P. Ollier, maire de Rueil

 

 

Conférencier
(avec diaporama)

 

Sur n’importe quel sujet ayant trait
à Vichy ou au Second Empire
(épisodes historiques, personnages, sites,
vie politique, culturelle, économique et sportive
)

 

Exemples de conférences

-  Histoire de France : Saint-Louis, Jeanne d’Arc, la duchesse d’Angoulême, Hugo, etc.

-  Sur le Second Empire : Coup d’État, arts, caricatures, Napoléon III bienfaiteur, Sedan, etc.

-  Lors des « Fêtes Napoléon III » de Vichy :

  • 2011 (4e Fête) le 7 mai : Année 1861 fondatrice du Vichy moderne (150 ans)

§         2015 (8e Fête) le 26 avril : Le Casino de Vichy (150 ans)

§         2016 (9e Fête) le 24 avril : Loulou, Prince impérial, Napoléon IV (venu à Vichy en 1866)

 

Prochaines conférences 2017

Mardi 10 janvier 2017 : Interview à Radio Courtoisie (Paris), par le professeur Francis Choisel
sur le thème général : « 
Histoire et patrimoine de la ville de Vichy »
(suite à une première visite, le 8 mars 2008, voici près de 9 ans)

 

Vendredi 24 février 2017 :      Conférence sur les Noms de rues et de sites à VICHY, à la SHAVEe
(avec Patrick Kessler et Michel Laval, après le repas et l’Assemblée générale).
à 15 h 30 au Centre culturel Valery-Larbaud (CCVL) de Vichy

 

Samedi 25 février 2017 : Conférence « Ce que Napoléon Ier doit à Napoléon III »
à 15 h 30 au Centre culturel Valery-Larbaud (CCVL) de Vichy
dans le cadre du programme des « Amis de Napoléon III » de Vichy
Ce titre paradoxal sera justifié par un exposé illustré par 350 images…

 

Vendredi 17 mars 2017 : 2e Conférence sur « Ce que Napoléon Ier doit à Napoléon III »
à 18 h 30, dans l'amphithéâtre de l'hôtel Charlemagne à Lyon,
pour le Souvenir Napoléonien de Lyon, présidé par Jean-Pierre Deconinck

 

Voir le détail
-
en fin de rubrique « Vichy Charme » -

des conférences et interventions : réalisées et prévues

 

Membre actif d’associations

 

Culturelles

 

*      Amis de Napoléon III de Vichy : président depuis 10 ans (élu le 11 décembre 2004)

*      Académie du Vernet : membre titulaire depuis le 7 novembre 2008 (Grand Prix 2016)

*  SHAVE (Sté d’histoire et d’archéologie de Vichy) : membre du Conseil d’administration

*  Alliance Française : comité de Vichy

 

Sportives

 

*   JAV:Basket: (Jeanne d’Arc de Vichy) : matches suivis depuis 1956 !

*   Sporting Club Tennis : licencié au Sporting depuis 1958 (30/1 en 2012 - ex 15/4)

 

*   RCV Rugby : Racing Club de Vichy (3e ligne de 1961 à 1975 : équipe Ire 1963-1970)

*   Amis de Gérard Dufau : association rugby présidée par Gérard Le Huérou
      (démission en 2015 en raison de l’appellation erronée Stade Darragon)

 

Diverses

 

*      Amicale des « Anciens du Sacré-Cœur » de Moulins (archiviste) élève 1956-1961
http://copainsdavant.linternaute.com/membre/8286042/1232465829/alain_carteret/
                       Voir aussi  « Sacré-Cœur Moulins » : ci-dessous en fin de page
                       Voir aussi  « Saint-Dominique Vichy » : ci-dessous tout à la fin

*      Amicale des « Anciens élèves du Collège de Cusset » élève 1963-1965
                      Historique à la fin de la rubrique « Histoire de Vichy » (fin de Cusset)

*  Crescendo : chorale de la région de Vichy (salle à Creuzier-le-Vieux) cotisant non chanteur

*      Pastorale du tourisme (diocèse de Moulins) : guide des visites d’églises de Vichy

*      Guide (occasionnel, dépannages) à l’Office de tourisme de Vichy

 

 

Institution du « Sacré-Cœur » de Moulins
1880-1967

 

 

L’Institution du Sacré-Cœur a ouvert à Moulins le 3 novembre 1880, à l’initiative de Mgr de Dreux-Brézé (né en 1811, fils du marquis des journées révolutionnaires), évêque du diocèse de 1850 à son décès en 1893. Elle résulte de la fermeture du Petit séminaire d’Yzeure (qui existait depuis 60 ans), suite à une loi anticléricale de Jules Ferry (décret du 31 juillet contre les Jésuites). A la fois école et petit séminaire, elle utilise d’abord des baraquements vite aménagés sur un terrain acheté au 51 rue de Paris. Son premier Supérieur est l’abbé Moreau, âgé de 32 ans. L’Institution est réservée aux garçons (externes et pensionnaires) qui sont répartis en trois « divisions », avec cours de récréation et dortoirs distincts : Petits, Moyens et Grands). Elle va exister 87 ans jusqu’en 1967 !

 

Bref historique

 

1882

François-Thomas Boutry, aumônier de l’hôpital de Vichy, est nommé Préfet des études. Il reste préfet jusqu’en 1893, puis il est vicaire diocésain, enfin évêque du Puy en 1907 (décède en 1925).

1894

Ouverture du Petit séminaire du Reray, donné par le baron d’Aubigny à Mgr Dubourg (évêque en 1893).

L’institution du 51 rue de Paris continue, malgré la perte de la moitié des élèves et du mobilier.
L’abbé Douhé est le nouveau Supérieur : ex-prof de philo, il remplace Moreau, presque aveugle à 47 ans.
L’abbé Bierzon est préfet des études. L’abbé Dulignier est nommé économe (« la Boutique »).

Création de l’Amicale des anciens par l’abbé Michel : M. Cartelier est le premier président.

1896

L’abbé Deschamps devient Supérieur : Douhé est curé de la cathédrale (24 ans jusqu’en 1920).
Lancement des constructions des bâtiments, achevés en 1899.

1907

Première fermeture du Reray, dès janvier 1907, après 13 ans de fonctionnement, sous les directions de : Eugène Goutet (1895-1897, futur curé de St-Louis 1897-1933), puis Chenillat (1897-1907 + Cusset 20-35). C’est la conséquence de la loi Combes de séparation de l’église et de l’État (Mgr Lobbedey, évêque). Le Petit séminaire (Saint-Michel) revient au Sacré-Cœur, comme entre 1880 et 1894. Le Reray sera occupé de 1925 à 1931 par 40 bénédictins de Saint-Wandelle, avant de redevenir Petit séminaire.

1914

Le Sacré-Cœur est transformé en hôpital militaire.
Les cours continuent dans des bâtiments loués en ville.

1915

L’abbé Bierzon remplace l’abbé Deschamps comme Supérieur.
L’architecte Marcel Génermont crée le premier Bulletin des Anciens pour donner des nouvelles du front.

1921

Nouvelle équipe : l’abbé Goulfert nommé Supérieur et abbé Golliardon préfet des études.
L’abbé Bierzon, nommé curé d’Avermes, décédera en 1935.

1928

Francis Brosset (1875-1936), prof de sciences, devient Supérieur au Sacré-Cœur, à la place de Goulfert. Marcel Lépée est nommé préfet des études. L’abbé Dulignier (décédé en 1941), économe depuis 1894 suite à Lucien Lomet (1875-1933) et créateur de La Boutique, arrête ses activités.

1931

Réouverture du Reray par Mgr Gonon  en Petit séminaire, après 24 ans de vie commune au Sacré-Cœur. Paul Chevrier (1886-1968) est directeur de 1931 à 1938, suivi de Charles de Provenchères (nommé évêque en janvier 1946) et enfin du chanoine Brugnaud jusqu’à la fermeture en 1951.

1936

Marcel Lépée (né en 1888 et préfet depuis 1931) Supérieur (remplace Francis Brosset, décédé en mai 1936).
Prof de philo depuis 1926, il était le spécialiste de Sainte Thérèse d’Avila (thèse en Sorbonne).
Léon Côte écrit en 1953 : « La vie montante de l’abbé Lépée » (surnommé « Le Pin »).

1946

Mgr Roncalli (né en 1881), nonce apostolique à Paris du 23 décembre 1944 au 12 janvier 1953 et futur Jean XXIII du 28 octobre 1958 à son décès le 3 juin 1963, est à Moulins le dimanche 8 décembre 1946.

Il déjeune au Sacré-Cœur après un office à la cathédrale avec Mgr Jacquin, évêque de Moulins
(sources : Bulletin trimestriel Rue de Paris de février 1947 et Cahiers Bourbonnais n° 157 de l’automne 1996)

1951

Le Reray devient maison de repos des prêtres.
Le Petit Séminaire est déplacé rue Achile-Allier : « Saint-Michel » (revendu en 1964 par l’évêché)
Le Reray est transformé en Centre médico-social.

Décès le 29 octobre 1951 de Marcel Lépée, Supérieur depuis 1936.

Paul Baron (ex-préfet des études) est nommé Supérieur.
Il restera en place jusqu’en 1961 (remplacé par l’abbé Paul Gidel).
L’abbé Roger Gardette est alors préfet des études : de 1949 à 1967.

1960

L’abbé Barre est remplacé par François Chevenard comme Directeur spirituel (l’abbé Record en 1962)

1961

L'abbé Paul Gidel, ex-militaire et prof de seconde, est nommé supérieur : il sera le dernier Supérieur

1967

Fermeture du Sacré-Cœur, après 87 ans de fonctionnement : Paul Gidel, dernier Supérieur, depuis 1961.
Les garçons sont regroupés avec Notre-Dame : le nom de « Saint-Jean » affecté au nouvel ensemble scolaire en 1969. Les locaux sont ensuite rachetés par le Centre hospitalier qui reconstruira tout, sauf la chapelle.

1992

Le grand bâtiment central (administration et dortoirs) est détruit.

1999

Une plaque est déposée le 7 juin 1999 par Mgr Philippe Barbarin, évêque de Moulins de 1998 à septembre 2002 (actuel archevêque de Lyon et cardinal) et le président Jacques Lougnon (à gauche sur la photo ci-dessous), en façade de l’ancienne chapelle (transformée en salle de réunion), seul bâtiment restant de l’Institution du Sacré-Cœur de 1880 !

 

 

Les 9 Supérieurs de l’Institution (en 87 ans)

Les abbés Moreau (1880-1893), Doubet (1893-1896), Deschamps (1896-1915), Bierzon (1915-1921), Goulfert (1921-1928), Francis Brosset (1928-1936), Marcel Lépée (1936-1951), Paul Baron (1951-1961) et Paul Gidel (1961 à la fermeture en 1967).

 

Abbés avant 1956

Côte Léon

1888 - 1966

Professeur de Lettres, en 1re : 19 ans 1920-1939
Curé Commentry de 1939-1941
Curé de St-Louis Vichy 22 ans : octobre 1941 à septembre 1963.

Denis abbé

 

Économe (prof de dessin à ses heures) surnommé Cromagnon

Dérat abbé

 

Professeur de dessin (peintre à ses heures) et curé de Toulon

Gaume Maxime

1924 - ?

Prof de Troisième (en 1953)

Gombervaux Henry

1925 - 1998

Professeur de français deux ans au Sacré-Cœur : de 1951 à 1953
Professeur en Première à Saint-Dominique Vichy : de 1953 à 1963
(initiateur du renouveau de la JAV basket)
Curé de St-Ennemond 1968-1990 - Décédé le 17 avril 1998

Lamy Firmin

1888 - 1939

Professeur 19 ans 1913-1932 > Curé St-Louis Vichy 1932-1938
Évêque de Langres en septembre 1938, décédé l’année suivante.

Laurent Félix

1882 - 1964

Bidel est prof de Cinquième : 50 ans de 1915 à 1952

Lépée Marcel

1888 - 1951

Prof philo en 1926 - Surnommé « Le Pin » ou « Le Grand frisé »
Supérieur de 1936 à 1951 - Décédé le 29 octobre 1951.

Moret Paul

1918 - ?

Professeur de Sixième (en 1953)

Nargeot Louis

1928 - ?

Préfet de division

Picandet René

1931-1997

Professeur de philo au Sacré-Coeur
Archevêque d’Orléans de 1981 (suite à Mg Lustiger) à 1997

Provenchères
(Charles de)

1904 - 1984

Directeur spirituel jusqu’en 1938, puis Le Reray

Archevêque d’Aix-en-Provence de janvier 1946 à décembre 1978

 

Abbés 1956-1867

Baron Paul

1897 - 1974

Prof de « Maths’élém. » depuis 1928 - Surnommé « Le Jo »
Supérieur de fin 1951 (suite Marcel Lépée) à 1961 (Paul Gidel)

Barre Georges

1908 - 2002

Directeur spirituel (suite Ch. De Provenchères), de 1938 à juin 1960
Un saint homme : le seul au surnom sympa de « Père Ab »
Curé de Cusset 1960-1970 - Chanoine ensuite rattaché à Bellerive
Décédé le 22 décembre 2002, à 94 ans (né le 26 février 1908).

Chevenard François

1925 - 1996

Professeur de Quatrième (en 1947) - Curé d’Avermes 1970-1996
Directeur spirituel en septembre 1960 (suite de l’abbé Barre)
Décédé le 17 avril 1996

Forges Jean

1903 - 1968

Préfet de division, chez les Petits, puis Moyens
« La Buse » a laissé un souvenir impérissable à tous.
Il s’occupait des relations et du bulletin avec les Anciens

Fojut Antoine

1922 - 2002

Préfet de division (des Grands ?) - Décédé le 14 avril 2002

Gardette Roger

1911 - 1997

Préfet des études 1949-1967 (près de 30 ans !)
Professeur de Première (grave accident de moto en 1954)
Décédé le 2 octobre 1997

Gidel Paul

1915-1999

Prof de Seconde (en 1941) - Ancien capitaine surnommé « L’Ours »
Dernier Supérieur de 1961 à 1967 - Prof à Saint-Do Vichy en 1968
Aumônier de l’hôpital de Vichy de 1974 à 1991
Décédé le 2 juin 1999

Kaczmarek Edmond

1921-2014

Division des Moyens (en 1953), dit « Le Cachou »
Curé d’Arpheuilles en 1959 - Venu à l’AG du 14 juin 2004 à Vichy
Décédé 13 février 2014

Kasel Gaston

Né en 1930

Surveillant des Moyens (en 1960) - Originaire du Luxembourg
Vicaire de la paroisse Saint-Louis à Vichy
Curé de Bellerive depuis 1991 (a remplacé l’abbé Poix, décédé)

Lépée Lucien

1901 - 1990

Prof de Troisième, doté de quatre surnoms selon les époques :
« Baïonnette » ou « Le Baïo » ou « Lulu » ou « Pépette » !

Pasquet Jean

1921 - 2009

Économe (dès 1948) - Également Professeur de Quatrième
Parfois surnommé Le corbeau

Payant Guy

Né en 1929

Division des Petits en 1956

Record François

Né en 1928

Prof de Cinquième - Passionné de rugby (Castres)
Directeur spirituel de 1962 à fermeture 1967
A quitté les ordres : il vivrait aujourd’hui sur Clermont-Ferrand

Salin Édouard

1908 - ?

Prof de Sixième, à pommettes rouges, surnommé Le Babouin
En photo en bas de page
ò

 

Professeurs « civils » 1940-1967

Bourdin Jean

Prof de gym, ayant pris la suite de Chardon pendant la guerre

Également prof à Saint-Dominique Vichy et à l’Étoile moulinoise.

Décédé vers 1990 - Son fils Jacques serait domicilié vers Issoire.

Baguet

Professeur de sixième au début des années 1950

Duverger

Surveillant et professeur occasionnel, entre 1956 et 1961

Mlle Côte

La sœur aînée de Léon Côte a été institutrice de 7e entre 1930 et 1945

Mlle Magerand

Bernadette Magerand a été institutrice de 1947 à 1953

Mlle Pirondini
(ép. Vivet)

Nellie, née Pirondini, épouse VIVET, a été une jeune institutrice au milieu des années 1950. Elle a fait la 7e à Alain Carteret en 1956-1957. Résidant à Arceau (12 km de Dijon), elle était venue à l’AG de Moulins en juin 2010.

Rouel Jean

Professeur d’anglais (années 1950), surnommé « Naow »

Mme Touret

Institutrice de 7e, surnommée La panthère

Vérilhac

Prof de maths ou de Sciences naturelles, surnommé Cacatoès

Voyer Jean

Prof de maths, surnommé « Meuton » (Admeuttons que…
Décédé le 3 mai 1990.

 

 

Les Anciens du « Sacré-Cœur »

 

L’Amicale des « Anciens élèves du Sacré-Cœur de Moulins » a été fondée en 1894 par l’abbé Michel et M. Cartelier, premier président. Elle affiche donc 120 années d’existence en 2014 ! Les 11 présidents successifs ont été : Léon Cartelier (1894-1905), Xavier de Mareschal (1905-1919), le comte Antoine d’Aubigneu (1919-1929), Joseph Raynaud (1929-1931), Lucien Chambron (1931-1935, grand-père de Bernard et Patrick Chambron), François Revéret (président de 1935 à 1956), , Pierre de Vergnette (1963-1973), Jean-Raymond Lépée (1973-1974), Bernard du Colombier (président 1974-1977), Jacques Lougnon (26 ans président du 16 avril 1977 au 2 juin 2003) et Michel Belot depuis le 2 juin 2003, élu à Thiel-sur-Acolin. Philippe Dom, fils du docteur Hubert Dom, est pressenti pour prendre la présidence en 2015.

 

Malgré les décès, l’association se maintient à environ 150 adhérents, grâce à l’apport des dernières générations arrivant en retraite. Plus de la moitié se retrouvent chaque année, le premier lundi de juin, pour une AG dont le lieu d’accueil est changé pour éviter toute routine. Une masse, est célébrée par un ancien prof (ou un ancien élève) en fin de mâtinée, avant le repas convivial. Cette Assemblée générale est précédée en mars par une réunion des Parisiens dans la capitale, avec une visite touristique (Les Invalides, le 7 mars 2014).

 

Le bulletin annuel, intitulé La Rue de Paris (adresse de l’Institution au numéro 51), existe depuis août 1915 (trimestriel au début). Il est formidable avec plus de cent pages (dont de nombreuses photos des participants à l’AG précédente). À l’origine, c’est l’architecte Marcel Génermont qui en assurait la rédaction. Entre 1946 et 1968, ce fut l’abbé Jean Forges dit La Buse. De 1977 à 2005, il est confectionné par l’ancien président Jacques Lougnon, avec l’aide efficace de l’informaticien-maison Alain Martin Saint-Léon.  Depuis 2005, le président Bélot s’occupe directement du bulletin, avec Claudie Gallos.

 

Le bureau qui se réunit en octobre ou novembre pour préparer l’année suivante et le bulletin, comprend une quinzaine de membres.

 

Bureau réuni le 30 novembre 2009 :

Patrick Chambron, Philippe Dom, Jacques Lougnon, Alain Martin Saint-Léon
Michel Belot (président), Alain Carteret, Jean Dumont et Jacques Mathieu

 

L’année 2012-2013 a été particulièrement endeuillée avec les décès d’une douzaine d’anciens dont les Pères Jean Dom et Jean Lépée, ainsi que Jacques Lougnon (décédé le 11 mai 2013 à Moulins), président de l’Amicale durant 26 ans de 1977 à 2003. Né le 25 septembre 1931 à Neuvy, Jacques Lougnon était ingénieur agronome et avait effectué toute sa carrière professionnelle à l’AEC Commentry. Mais il a surtout brillé comme érudit, historien et homme de lettres. Il a présidé durant quinze ans, de 1980 à 1995, la Société d’Émulation du Bourbonnais (première société savante créée dans l’Allier, en 1845). Il était encore membre actif de nombreuses associations culturelles dans l’Allier, comme les Amis de Napoléon III de Vichy et « Églises en Bourbonnais » de l’abbé Daniel Moulinet. Fervent catholique et doté d’une grande sagesse, il savait écouter et être écouté.

 

A’Assemblée générale du lundi 2 juin 2013 à Chantelle, Michel Belot, président depuis 2003 à la suite de Jacques Lougnon (mais membre de l’Amicale depuis 1958 à 18 ans et trésorier depuis 1973, soit 40 ans !) a annoncé qu’il passerait la main en 2015 au (plus) jeune Philippe Dom, expert-comptable. Michel Belot estime qu’il resterait encore 500 anciens élèves vivants susceptibles de rejoindre l’association, alors que l’institution a fermé ses portes en 1967 !

 

Le lundi 8 juin 2015, à l’AG des Echerolles à La Ferté-Hauterive, Philippe Dom est élu président, tandis que Michel Belot est ovationné « président d’honneur ».

 

 

Adhésions :

Philippe DOM

Né en 1954 - Élève 1962-1967 (fermeture)

Président de l’Amicale des Anciens
(depuis le 8 juin 2015, suite à Michel Belot)

Expert-comptable à Moulins
(Fils du docteur Hubert Dom, décédé en 2008)

 

Tél. : 06 09 31 69 77

Mail : phildom@cegetel.net

 

        Site 2015 de l’Amicale (cliquez) : http://www.sacre-coeur.fr.sitew.com/

 

http://copainsdavant.linternaute.com/etablissement/348565/1/college_du_sacre_coeur/

Les Anciens, munis d’Internet, peuvent s’ajouter à cette liste des « Copains d’avant »…

 

Président d’honneur (depuis le 8 juin 2015) : Michel BÉLOT

Ex-président du 2 juin 2003 (à la suite de Jacques Lougnon) au 8 juin 2015

143 bd des Etats-Unis (Résidence Le Washington) - 03200 Vichy

Tél. : 04.70.41.04.64 - Mail : belot.gallos@orange.fr

 

Lieux des dernières réunions AG :

 

Année (AG)

LIEU

1999 (7 juin)

Moulins : AG dans l’ancienne chapelle (salle de réunion de l’Hôpital)
11 h : Inauguration plaque commémorative, par Mgr Philippe Barbarin.
Repas à l’IFI d’Avermes (ex-Grand séminaire)
Décès en 1999 des abbés Félix Laurent et Paul Gidel.

2000 (5 juin)

Besson : repas salle polyvalente + visite des châteaux de Bostz

2001 (11 juin)

Châtel-de-Neuvre : déjeuner Belvédère à Monetay + visite Verneuil

2002 (10 juin)

Saint-Pourçain : repas 2 salles au Chêne vert + visite musée de la Vigne

2003 (2 juin)

Thiel-sur-Acolin : messe par Jean Dom + déjeuner salle Ascap Les Bruyères
Michel Belot, trésorier depuis 1973, remplace Jacques Lougnon à la présidence.

2004 (14 juin)

Vichy : messe à l’église Saint-Louis et repas à l’Aletti Palace

2005 (6 juin)

Nevers : monastère de la Visitation + repas à l’hôtel La Folie »

2006 (12 juin)

Coulandon : église St-Martin + repas Le Montégut + Débredinoire St-Menoux

2007 (4 juin)

Vezelay : messe à la basilique de Viollet-le-Duc + repas au restaurant de la Poste

2008 (2 juin)

Moulins : Maison Saint-Paul avec visite et messe par Mgr Pascal Roland :
Repas et visite du « Centre National du Costume de scène »

2009 (8 juin)

Louchy-Montfand : château de La Motte, entre Saint-Pourçain et Bransat
avec vente d’anciens bulletins de l’association

2010 (13 juin)

Moulins : Messe à la cathédrale (à 10 h 30) par le Père Michel Pierron (curé)
                   Repas à l’hôtel de Paris

2011 (6 juin)

Bourbon L’Archambault : lundi 6 juin 2011 (repas au Casino)

2012 (30 mars)

Paris : Dîner des Parisiens au Capucine, après visite guidée de l’Opéra Garnier

2012 (4 juin)

Dompierre-sur-Besbre : Abbaye de Sept-Fons (déjeuner à l’Olive)

2013 (3 juin)

Chantelle : messe à l’abbaye par les Pères Michel Pieron et Gilbert Lépée
Déjeuner à Charroux : à La Ferme de Saint-Sébastien

2014 (2 juin)

L’AG du 120e anniversaire de la création de l’Amicale des Anciens (en 1894) aura lieu le lundi 2 juin 2014 : messe au Prieuré de Saint-Germain-des-Fossés et repas à l’Auberge de l’Orisse à l’entrée de Varennes-sur-Allier. Elle a été précédée par la réunion de Paris le vendredi 7 mars 2014 : déjeuner au Vauban et visite des Invalides l’après-midi. Elle a été suivie par la réunion de Paris le vendredi 27 mars 2015 à Fontainebleau.

2015 (8juin)

L’AG 2015 au château des Echerolles, à La Ferté-Hauterive (après la messe du matin , dite par les abbés Hubert Minet et Gilbert Lépée, à l’église Saint-Laurent de Châtel-de-Neuvre) a élu Philippe DOM président. Il succède ainsi à  Michel BELOT président depuis 12 ans (juin 2003) qui est nommé Président d’honneur.

2016 (6 juin)

Moulins : messe à la cathédrale et repas à l’hôtel du Parc (face à la gare SNCF)
Première AG sous la présidence effective de Philippe DOM, solidement épaulé par Michel SOCIE, secrétaire, et Marc BIDAULT de Villiers, trésorier.

2017 (29 mai)

SOUVIGNY : messe à 10 h 30, avant repas et Assemblée Générale
sous la présidence effective de Philippe DOM.

 

Quelques anciens élèves :

 

Abbés : Jean Dufour, Maurice de Dreuille, Gilbert Lépée, Yves Mathonat, Michel Pierron, etc.

Buvat Henri : né en 1925, élève 1935-1940, ex-président Chambre des métiers

Chambron Patrick : né en 1939, élève 1944-1950 - Directeur Richon (Zolpan) à Cusset

Chevigny Maurice : né en 1943 - Fac de droit à Clermont - Maire de La Frette sur Seine (95530)

Cluzel Jean (1935-1939) : né en 1923, élève 1935-1939
sénateur 1970-1976 et 1985-1998 - Académicien

Colcombet François :  élève 1947-1955, magistrat, maire de Dompierre-sur-Besbre jusqu’en 2008
député de Moulins 1988-1993 et 1997-2002
Particularité : viscéralement anti-Napoléon III et Second Empire !

Colombier Bernard du : président de l’Amicale en juin 1974, suite à Jean-Raymond Lépée

Fayet Fernand : né en 1923, élève 1923-1939, ex-maire du Mayet-de-Montagne

Génermont Robert (1932-1942) : fils de l’architecte Marcel Génermont, réside en Normandie

Henry Robert : né en 1925, élève 1935-1939, commerçant à Digoin, réside à Vichy depuis 2000

Lacroix Michel : né en 1926, élève 1942-1944, expert agricole
 Maire de Digoin (10 ans), de 1979 à 1989

Legrand Henri : né en 1931, élève 1938-1949 (frère de Michel) - Sté familiale de transports
 Président de la CCI de Moulins-Vichy depuis 2000

Nesme Jean-marc : né en 1943, élève 1952-1958, maire de Paray-le-Monial
Député Charolles-Digoin depuis le 16 juin 2002

Sarazin Maurice : né en 1929, élève 1946-1949, rédacteur aux Cahiers du Bourbonnais.

 

 

Quelques « Grands anciens » décédés :

 

Alajouanine Théophile (1904-1907) : neurologue (1890-1980),
médecin de Valery Larbaud de 1935 à 1957.

Bélot Jacques (1914-2005) : élève 1923-1932, père de l’actuel président Michel Bélot.

Colombier Bernard du : président de l’Amicale en juin 1974, suite à Jean-Raymond Lépée

Débordes Jean : journaliste à Vichy (1920-2012), élève 1930-1936, écrivain et historien

Dussourd Jacques: avocat (décédé 1972) : époux d’Henriette décédée 1988
père de Bernard Dussourd (né en 1950).

Gagnon Camille (1901-1911) : ex-juge au Tribunal de Montluçon, historien du Bourbonnais

Génermont Marcel (1898-1908) : architecte (église de St-Germain-des-Fossés) et écrivain,
 père de Robert (architecte, 76 Bois-Guillaume)

Jeandet Daniel : élève 1922-1930. Hockeyeur 1930 Yzeure - Juge à Montluçon 1937
Substitut Moulins et Clermont 1944 - Procureur à Cusset de 1955 à 1962, puis à Châteauroux, Cour d’Appel Orléans. Retraité en 1977.
Président 18 ans (1972-1990) de l’Alliance Française de Vichy
Décédé 4 juin 2002 à 91 ans (né en 1910).

Loiseau Yvan (élève 1900-1911) : né le 13 décembre 1892 et décédé le 15 août 1981.
Secrétaire général de la Compagnie Fermière de Vichy de 1931 à 1954
Président de la Société du Casino de Vichy de 1954 à 1967.

Lougnon Jacques : né le 25 septembre 1931 et décédé le 11 mai 2013 à Moulins
Élève 1937-1949 - Ingénieur agronome : à l’AEC Commentry
Président de la Société d’Émulation du Bourbonnais de 1980 à 1995
Président de l’Amicale des Anciens du 16 avril 1977 au 2 juin 2003.

Place Joseph (1890-1992) : futur avocat, résidant rue Bintot à Vichy.

Renaud Marcel (Pau) : 1909-2013, élève 1922-1928, ex-doyen de l’Amicale (centenaire en 2009)

Robert de Provenchères (1907-1992) : ancien élève, évêque de Créteil de 1966 à 1981.

Reveret François (1910-1916) : Imprimeur (1899-1973), maire d’Avermes de 1947 à 1973
 Président de l’Amicale des Anciens de 1935 à 1956.

Terrasse Jean : Professeur au CHU de Clermont-Ferrand.

 

 

Sacré-Cœur 1957-1958
Classe de 6e de l’abbé Salin
Votre serviteur est, pull rayé, au-dessus du Supérieur Paul Baron
(à droite de l’abbé Baron : Jacques Coulon, fils du maire de Vichy)

 

------

 

« Saint-Do » Vichy

 

Le Sacré-Cœur de Moulins a existé en même temps qu’une autre institution religieuse basée à Vichy : l’Institution Saint-Dominique (communément appelée Saint-Do). Si le  Sacré-Cœur de Moulins a constitué dès 1894 une Amicale d’anciens élèves (le Collège de Cusset a aussi la sienne depuis 1797), Saint-Dominique Vichy n’a, hélas, jamais créé d’association d’élèves !

 

L’Institution Saint-Dominique a pris ce nom à la Libération en septembre 1944, après s’être dénommé Saint-Joseph (dirigée par Louis Pérouse pendant la période 1940-1944).

 

Pensionnat Saint-Joseph, avant-guerre

 

Ces deux écoles privées, qui offraient toutes les classes de la 11e au Bac, entretenaient des liens étroits. Ainsi l’abbé Gombervaux avait-il été professeur à Moulins avant de rejoindre Vichy (où il a relancé le JAV basket dans la cour). Ainsi le prof de gym Jean Bourdin officiait simultanément dans les deux établissements dans les années 1950 et 1960. Ainsi nombre d’anciens de Saint-Do ont été pensionnaires au Sacré-Cœur dans les années 1950 : les frères Sommet (Michel, Jean-Claude, Christian et Pierre), les frères Carteret (Alain et Dominique), les frères Coulon (Dominique et Jacques, fils de Pierre Coulon, maire de Vichy de 1950 à 1967), les frères Phulpin (Bernard, le footballeur, est décédé à 35 ans), François Dupasquier, Christian Laforêt (fils de l’agent immobilier), Bernard Médas (famille d’opticiens), Philippe Pailler (décédé en 2005, fils de l’architecte). Après la fermeture du Sacré-Cœur en 1967, plusieurs prêtres ont été déplacés sur Vichy : l’abbé Gaston Kasel vicaire à l’église Saint-Louis, le supérieur Paul Gidel à l’aumônerie de l’Hôpital, etc.

 

1954 : la JAV basket reprend naissance dans la cour de Saint-Do

 

En 1949, l’abbé Xavier Bouquet des Chaux (d’une famille nombreuse, issue de Châtel-de-Neuvre et formée au Sacré-Cœur) est nommé supérieur de Saint-Do (succédant à l’abbé Lucien Lépée en poste depuis 1946) et le restera jusqu’en 1968 où il devient curé de Saint-Pourçain. Il est solidement épaulé par l’abbé Etienne Poix comme préfet de discipline (jusqu’à 1964 où il devient curé de Bellerive) et religieusement par l’abbé Etienne Chopin directeur spirituel (à la suite de l’abbé Chardonnet, frère du notaire de Cusset).

Le plus étonnant était la troupe de théâtre SANDOJO créée en 1946 par l’abbé Poix, avec répétitions le jeudi après-midi. En fin d’année, elle donnait un spectacle au Théâtre des fleurs, les jeunes garçons jouant les rôles féminins ! En 1956, pour les dix ans de la troupe, celle-ci s’est produite au Grand Casino, plein avec 1.500 spectateurs. La pièce jouée était L’Aiglon d’Edmond Rostand, avec Jean Védrine dans le rôle du fils de Napoléon Ier, Jean-Claude Thévenot dans celui de Flambeau et Philippe Martinet dans celui du chancelier autrichien Metternich. Le programme Sandojo 1963, annonçant la comédie La Cuisine des anges, comportait deux pages sur le sport à St-Do (avec photo des champions d’Académie 1962 de basket).

 

Comme au Sacré-Cœur, ce sont des ecclésiastiques lettrés qui assurent l’essentiel des cours : l’abbé Maurice Bertrand (surnommé Ririce), l’abbé Henry Gombervaux (surnommé Gomber qui a relancé la JAV basket), etc. D’autres profs « civils » ont laissé de grands souvenirs : Constant Latty (dit « La Rosse », décédé en juin 2003), professeur d’anglais qui mettait des notes négatives, Mlle Auran en physique-chimie (son grand proverbe était : « Qui n’avance pas recule »), Mme Josette Carton en histoire-géo (son mari, prof de maths, jouait dans la troupe Sandojo), Mlle Clément dite La Moune en italien, Maurice Rénolet incontournable en sixième (Ou là ), Bonvin (prof de gym après Jean Bourdin), le « père » Petit en 7e (sa femme enseignait aussi en 7e), le « père » Apetche (roi des torsions de joue) en 8e, Mme Desphilippon en 9e, Mlle Masson (active aux louveteaux et scouts) en 10e, Mlle Yvonne Lachaussée (décédée fin 2000 à 107 ans) institutrice de 11e. Gérard Lequet assurait les surveillance des récréations et les silences dés élèves punis « aux arrêts » (tours de cour en rang sans droit de parler). Après avoir ensuite travaillé aux jeux puis à la Manurhin, le polyvalent Gérard Lequet (également responsable de la chorale A cœur joie) est décédé mi-juillet 2015 à Pézenas où il s’était retiré.

 

Les « profs » en 1954-1955

 

1er rang assis : Gérard Lequet (surveillant et gym), Maurice Carton (Maths), Mlle Masson (10e), Maurice Rénolet (6e), abbé Xavier Bouquet des Chaux (supérieur), Yvonne Lachaussée (11e), Mlle Melotte, Mme Desphilippon (9e).

Rang du milieu debout : Louis Pérouse (ex-directeur St-Joseph), M. Petit (7e), M. Gauthier, M. Lomet (intendant), Constant Latty (anglais), M. Crettier, M. Fugier, M. Corteval (comptabilité), Josette Carton (histoire-géo), Mlle Auran (physique-chimie), Mlle Blat (9e), Mlle Kania, Mme Petit (7e), Mlle Clément (italien)

Rang du haut : abbé Etienne Chopin (directeur spirituel), abbé Maurice Bertrand (3e), abbé Etienne Poix (préfet de discipline), abbé Henry Combervaux (français), M. Villeneuve (philo), M. Apetche (8e).

 

En avril 1962, l’équipe de basket scolaire (photo ci-dessous) de Saint-Do, animée par l’abbé Gombervaux et entraînée par Jean Bourdin, est championne d’Académie à Clermont-Ferrand, battant le lycée de Montluçon 50 à 31. L’année suivante en 1963, elle échoue en finale malgré le renfort de Dominique Carteret. La blessure au doigt en cours de partie de son meneur Paul Besson, futur grand joueur et entraîneur de la JAV, a empêché de réussir le doublé. Le journaliste Michel Prémoselli a raconté ces événements dans une page entière du quotidien La Montagne, le dimanche 8 janvier 2017, sur le basket à l’institution Saint-Dominique.

 

Champions d’académie 1962
(saison 1961-1962)

 

Rang du haut (debout)

Patrick Nechanian (n° 9), Jean-Claude Guillemin (8), abbé Henry Gombervaux, Michel Duprez (10) et Alain Carteret (6).

 

Rang du bas (accroupis)

Pierre Sommet (n° 4), Paul Besson (7) capitaine,
Michel Boudry (13) et Claude Démonnet (5).

 

Absent sur la photo : Éric Herbelleau

 

L’établissement catholique fonctionne toujours à l’angle du 10 boulevard Carnot et du passage de Nîmes. Depuis la réforme Haby de 1975, les enseignements sont limités aux classes de collège (6e à 3e), la partie école primaire revenant à l’ancienne école Jeanne d’Arc (rue du Maréchal-Joffre, derrière la chapelle des Franciscaines) et la partie lycée étant assurée à Cusset par le lycée Saint-Pierre (qui dispose en outre sur le même site, allée Pierre-Berthomier, du collège Saint-Joseph). A partir de 1978, après les dix années de l’abbé de Kergaradec, supérieur depuis 1968, la direction de Saint-Do est confiée à des civils : M. Breton (1978-1984), M. Boyer (1984-1993), M. Aneas (1994-2004) et M. Miramont (2004-2008). Depuis la rentrée de septembre 2008, le collège privé Saint-Dominique du boulevard Carnot est  dirigé par Guillaume Périchon. Il compte près de 300 élèves à Vichy, tandis qu’à Cusset l’ensemble collège Saint-Joseph et lycée Saint-Pierre a un effectif global de 800 élèves.

 

 

1958 : les abbés Poix, Chopin et Gombervaux
(Bernard Huguet, futur avocat, entre les abbés Chopin et Gombervaux)

 

Une association des anciens élèves de Saint-Dominique Vichy avait existé dans les années 1965-75, avec Jean-Louis Lefranc (Hôtel de Florence) comme président et l’avocat Jacques Nourissat comme secrétaire. Une nouvelle association des « Anciens élèves de St Do » est reconstituée le 3 Juillet 2015 par Pierre Peybernès président (Tél. 06.76.47.32.27), Maïté Gauthey secrétaire et Agnès Gelin trésorière. La première rencontre est fixée le samedi 24 octobre à 18 heures au réfectoire du collège. Les correspondances sont à adresser à Maïté Gauthey, 7 rue Burnol 03200 Vichy. Voici le lien pour le groupe facebook : https://www.facebook.com/groups/155848024453690.

 

 

 

 

Poèmes d’Alain Carteret

écrits en janvier 1960 (à 13 ans 1/2)
au Sacré-Cœur de Moulins

 

Le Skieur

 

Sur un pic neigeux à la cime immaculée
Un homme majestueux, dominant l’espace,
Voyait en ses yeux calmes, orgueillissant sa face
Le monde aussi blanc que la robe d’une fée.

 

Le bâton perça, d’un rapide mouvement,
Le sol beau et exempt de souillures
Que les hommes piétineront de leurs chaussures
Pour s’amuser de cette danse d’agrément.

 

Il volait à ras terre comme une hirondelle
Traçant un sillon de neige qui étincelle
Sous les brillants reflets de l’astre du destin.

 

Robuste, adroit et souple, il dévale la pente
Si promptement qu’il semble que par une fente
Son corps se volatilise au fond du ravin.

 

 

Le Clocher

 

Tout en haut du pauvre mur lézardé
De la lourde chapelle de ce petit village
Le clocher apparaît, d’un maladif visage,
Où un faux coq se dresse dans l’éternité.

 

Sous les griffes crochues du superbe animal
Imprégné des rayons du Dieu de la lumière
Les cloches de fer sonnent l’heure de la prière
Emplissant le ciel d’une énorme bacchanale.

 

C’est par leurs appels incessants que les fidèles
Viennent élever, au milieu de ses poutres frêles,
Leurs cœurs aimant à venir le seigneur adorer.

 

Le jour où ce bâtiment deviendra une friche
Y aura-t-il pour lui reconstruire sa niche
Toujours les adeptes qui souvent l’admiraient ?

 

 

L’oiseau timide

 

Petit oiseau qui reste caché dans l’ombrage
Gentil oiseau qui demeure dans la tristesse
Toi qui ignores la douceur d’une caresse
Veux-tu me montrer la beauté de ton plumage ?

 

Pourquoi cachais-tu ton admirable visage
Qui me sourit si gentiment avec tendresse
Et qui fortement mon âme chaude intéresse
En contemplation de ta ravissante image ?

 

Comme ta face dont le soleil illumine
Les plumes d’émeraude, d’or et de platine
Paraît oublier sa douce mélancolie !

 

Puisque ta tristesse n’est que de souvenirs
Qu’attends-tu pour t’élancer dans tous les plaisirs
Que tu connaîtras jusqu’à la fin de ta vie ?

 

 

Poème écrit en 2006

(46 ans plus tard)

pour le livre « VICHY CHARME »

(poème finalement non publié :
il n’existe que cette version internet
)

 

Ce poème évoque, sans prétention littéraire, des souvenirs personnels de Vichy,
ville natale à laquelle il est doux de rester fidèle.

 

Vichy 2006

 

Déjà est commencée l’année 2006.

En juin, j’aurais 60 ans, puisque né en 46.

Que de six, me direz-vous ?

C’est mathématique, voilà tout !

 

Vichy m’a vu naître, l’été, un dimanche.

Ma mère Ginette portait une robe blanche.

Alexis, mon père, en sa clinique Jeanne d’Arc,

Reçut avec fierté, d’amour cette troisième marque.

 

Vint la Libération, le temps du baby-boom.

Trop rapidement, j’allais déjà en boum.

Vichy resplendissait, avec Pierre Coulon à la baguette ;

Les festivals se multipliaient. Que de musique ! Quelles fêtes !

 

Saint-Do, collège de Cusset, Sacré-Cœur de Moulins,

Bientôt mes écoles me semblaient fort loin !

Au basket à la JAV et au RCV rugby.

Avec Djordje et Zézé, numéro six, j’ai bien vite grandi !

 

L’amour alors vous prend comme une rage.

Pierre Nigay et l’abbé Legou à Saint-Louis prononcèrent le mariage.

Avec la sportive Michèle, nous aurons trois adorables filles ;

Nous étions déjà sous Lacarin... Comme le temps file !

 

Et puis soudain, la vie s’accélère de toute part :

Les élèves pour mon épouse ; les affaires m’accaparent.

On passe du haut de Bellerive à Creuzier, buttes opposées ;

Et on n’a même pas le temps de voir passer les belles années !

 

Mes parents, hélas, ne sont plus ;

Des amis chers ont disparu ;

Les enfants ont fini leurs études et sont partis ;

Mais nous, nous restons fidèles à Vichy…

 

Pourtant la ville a bien changé depuis qu’il y a Malhuret ;

Callou et Lardy reconstruits, l’hôtel des Célestins édifié.

Les rues du centre devenues piétonnières ;

Seules les bouteilles intéressent encore la Compagnie fermière !

 

Je me souviens soudain du Guignol au Parc du soleil,

Du billard japonais, de la passerelle des courses, et merveilles :

Du cinéma Lux, du dancing L’Isba et des glaces chez Scossa.

Mon Dieu, faudrait-il que l’on oublie tout cela ?

 

Et je découvre tardivement en l’an deux mille

Que je comptais dans ma famille,

Fruit de l’amour, une lointaine cousine

Fille d’un président : son prénom est Mazarine !

 

Je me plais à refaire l’histoire de la ville depuis deux millénaires,

Sévigné la marquise et Angoulême la duchesse, douces partenaires,

Et à écrire les cures à Vichy de Napoléon III, le bienfaiteur

Dont je découvre combien, pour la France aussi, il avait du cœur.

 

Mais, il manquait quelque chose à l’apprenti poète que je suis :

Montrer que bien d’autres avant moi, amoureux de la ville eux aussi,

Avaient su chanter le charme incomparable de Vichy

En prenant la plume, en faisant des vers, bref… en poésie.

 

 

POÈME

« Napoléon III à Vichy »

 

Composé par Alain Carteret le 4 septembre 2004
pour la revue n° 28 du CERB (janvier 2006)

dans une première version

***

Publié dans sa version définitive (ci-dessous)
en avril 2006 dans « Vichy Charme » (page 124)

 

 

Treize ans : j’étais jeune et bien naïf encore.

Je versifiais un peu, me prenant pour Victor.

J’ignorais alors que le poète roi,

Par dépit et sans répit,

Criait sa haine de Napoléon III,

Un grand qu’il appelait « le petit ».

 

Pourtant, proche de la classe ouvrière,

L’Empereur a rendu la pays prospère.

Et, cinq étés durant, il donna sa confiance

À une petite bourgade du cœur de la France,

Agrémentée de sources et aux charmes exquis.

Son nom est simple et clair : elle s’appelle Vichy.

 

Il offrit à la cité Casino, parcs et chalets,

Routes, mairie, poste et gare : que de nouveautés !

Marques d’amour pour la ville et de grande bonté.

 

Certes, de frivolité on l’accusa souvent ;

Eugénie fut séduite, mais elle pleura souvent.

Mondaines, courtisanes et Marguerite Bellanger

Ne surent résister à ses nombreux attraits.

 

Mais il avait le cœur bon et une certaine piété.

Il donna à Vichy une vaste église

À la gloire de Dieu et de Louis sanctifié.

La Reine des villes d’eaux, quoi qu’on en dise,

C’est Napoléon III qui l’a vraiment créée.

 

Poème composé le 8 octobre 2017

(Aguilera remplaçant Malhuret comme maire de Vichy)

Le 6 octobre 2017 est un jour nouveau
Le soir à la mairie de Vichy on vit un passage de flambeau
De Claude Malhuret choisissant de rester au Sénat
Au profit d’un quarantenaire nommé Aguilera.

Comme les 28 années Malhuret se sont vite écoulées !
Les thermes de Première classe et de Callou sont rénovés
Les rues du centre-ville sont accessibles à pieds ;
Un Centre commercial moderne, à la place de l’Hôpital militaire, est édifié
Le Grand Casino est transformé en Palais des Congrès ;
La Restauration, face au kiosque, est devenue Grand Café ;
La salle de basket de la JAV et le stade des RCV sont refaits ;
Les berges de l’Allier sont aménagées en promenade de santé ;
Les sportifs de l’Iron Man envahissent toute la ville en fin d’été…

Bien sûr, il reste encore, ma foi, bien des choses à faire :
Le parc des Sources à récupérer à l’ex-Compagnie Fermière
Le vrai musée de Vichy à créer pour une histoire deux fois millénaire
Le nom de Vichy à dissocier de l’amalgame de la dernière guerre
La culture à développer sans cesse pour donner à tous un moral de fer
Le nombre d’étudiants à doubler au Pôle universitaire
La ville des sports à conforter par des actions prioritaires
La cité Napoléon III en tous domaines à exploiter pour multiplier les affaires…

Quelle belle mission que de redevenir la Reine des villes d’eaux

Avec les innombrables atouts d’une ville bientôt estampillée UNESCO !