Ils ont fait Vichy

 

Conseil municipal élu en mars 2014

Population et fréquentation de Vichy

 

SOURCES

 

Les sources sont les premiers acteurs de Vichy et expliquent le renom de Vichy.

Le livre « Aux sources de Vichy » du spécialiste local Pascal Chambriard
(édité en 1999 par « Bleu autour » de Saint-Pourçain)
fourmille de détails passionnants sur l’histoire des sources de Vichy.

 

Les sources minérales de Vichy appartiennent à la famille des
eaux « bicarbonatées sodiques », riches en oligo-éléments.

 

 

Les trois sources de boisson les plus consommées en cure

 

 

Célestins

Chomel

Hôpital

Type

Naturelle + forages

Naturelle (romains)

Naturelle (romains)

Température

22° C (la plus froide)

43° C (la plus chaude)

34° C (chaude)

Débit

167 litres/minute

16 litres/minute

47 litres/minute

 

 

 

 

Origine nom

Couvent 1410

Chomel, intendant

Hôpital civil au 18e siècle

Anciens noms

Source du Rocher
Source : Grotte, Vasque
Fontaine pères célestins

Puits-Carré
Petit puits (Laveuses)

Gros Boulet (= bouillon)
Boulet carré
Fontaine Rosalie

 

 

 

 

Lieu de captage

Rocher des Célestins

Sous le hall des sources

Kiosque de l’hôpital

Lieux de boisson

- Pavillon des célestins
- Hall des sources (1971)
- Bains Callou


- Hall des sources (1902)
- Bains Callou

- Kiosque de l’hôpital
- Hall des sources (1990)
- Bains Callou

 

 

 

 

Particularité

Seule eau de « Vichy »
vendue en bouteille

Aujourd’hui :
La plus bue en cure

Odeur d’œufs pourris
(autrefois embouteillée)

 

 

Les trois autres grandes sources de boisson en cure

 

 

Lucas

Parc

Grande grille

Type

Naturelle (captée 1854)

Forage de 1844

Naturelle

Température

27° C (tiède)

23° C (froide)

39° C (chaude)

Débit

15 litres/minute

3,5 litres/minute

15 litres/minute

 

 

 

 

Origine nom

Baron Lucas, inspecteur

1853 (reprise par l’État)

Grille jusqu’en 1858

Anciens noms

Petit Boulet - Fontaine :
Gagnière, des Acacias, des Galeux, de Jouvence

Puits Brosson
(nom des ex fermiers)

Puits rond
Grille de fer (protection contre les animaux)

 

 

 

 

Lieu de captage

Proximité rue Lucas

Sous Chalet rue Prunelle

Sous le hall des sources

Lieux de boisson

- Hall des sources (1902)
- Bains Callou

- Hall des sources (1971)
- Bains Callou

- Hall des sources (1902)
- Bains Callou

 

 

 

 

Particularité

Vertus dermatologiques
(eau utilisée par LIDV)

Ancien kiosque sur les parcs supprimé en 1971

La plus active (prudence)
La plus bue au XIXe

 

Il n’y a pas de buvette au sein du Centre thermal des Dômes (ex Grand établissement de 1ère classe)

 

Les quatre sources utilisées en bains et boues

 

Quatre autres sources ont été conduites à Vichy et sont encore utilisées aujourd’hui,
non pour être bues, mais pour les bains et les boues utilisés par les établissements thermaux :

- Les 2 sources pour la préparation (« mélange thermal ») des bains et douches :

1.        Source Antoine (Bellerive, bordure Abrest - 1991) : 73° C (la plus chaude de tout le bassin)

2.        Source Boussange (Bellerive, près de l’hôtel Etap - 1901) : 40° C - débit de 140 l/min.

- Les 2 sources pour la préparation des boues neuves (récupérées en seaux de 7 kg dans les bassins
  de macération sur place, mélangeant l’eau au kaolin venu d’Échassières, pendant 4 semaines) :

3.        Source du Dôme (Abrest - 1898) : 66° C

4.        Source du Lys (Abrest - 1900) : 60°5 C (face à la Source du Dôme).

 

Sources de Saint-Yorre

 

Seules deux eaux sont aujourd’hui vendues en bouteilles : Célestins (vraie Vichy) et Saint-Yorre.

(les sources chaudes ne sont pas embouteillées, perdant leur gaz carbonique et ses vertus)

Les eaux de Célestins et de Saint-Yorre appartiennent au même groupe industriel : Castel de Bordeaux.

 

Elles sont toutes les deux embouteillées dans la même usine de Saint-Yorre (la Célestins depuis 1985).

L’usine d’embouteillage de Saint-Yorre dépend de la « Société commerciale » appelée SCBV.

 

La Célestins a une production naturellement limitée, à cause de son débit : environ 60 millions de cols/an.

La Saint-Yorre est produite plus abondamment (mélange de sources) : entre 130 et 180 millions de cols/an.

 

L’eau gazeuse de Saint-Yorre (« Bassin de Vichy ») est captée, transportée à Saint-Yorre, dégazéifiée,
déferrisée, puis regazéifiée avec son gaz d’origine (retraité) lors du conditionnement final.

La Saint-Yorre « Royale » provient en fait d’un mélange de quinze sources dépendant de son périmètre.

La Saint-Yorre « Royale France », qui est destinée à l’export, est issue de sources situées à Mariol.

 

Le périmètre de Saint-Yorre concentre plus de sources que celui de Vichy, avec les sources
de Saint-Yorre ville (132 autorisées !), Hauterive (14 sources) et celles des deux communes voisines
du Puy-de-Dôme (Saint-Priest-Bramefant, avec 16 sources et Saint-Sylvestre-Pragoulin, avec 36 sources).

 

Sources de Châteldon

 

Les sources des Vignes de Châteldon (20 km de Vichy) ont été découvertes vers 1778 (traité publié) par le cussétois Jean-Baptiste Desbrest (1730-1789) et exploitées par le docteur Emmanuel-Théodore Desbrest (décédé en 1858), propriétaire et médecin-inspecteur des eaux nommé par Prunelle en 1834. La puissante Compagnie fermière de Vichy avait obtenu leur exploitation entre 1860 et 1880. Après leur retrait et un quasi abandon, les héritiers Desbrest ont revendu leurs sources en 1932 à Pierre Laval qui a constitué en mai 1935 une société distribuant les bouteilles sous la nouvelle marque « Sergentale ».

 

La société commerciale de Saint-Yorre les a rachetées en 1983 et assure encore une petite production de luxe pour le groupe Castel. Le petit établissement thermal créé à Châteldon n’a jamais pu décoller du fait de l’isolement du village et du manque de distractions pour des curistes.

 

Anciennes sources (les plus célèbres)

 

Sur les 270 sources légalement autorisées à ce jour dans le périmètre de Vichy Saint-Yorre,
la plupart ont été exploitées et ne le sont plus aujourd’hui. Plusieurs ont laissé un nom célèbre :

Nom

Lieu

Forée *

Commentaires

Cornélie

Abrest

1900

Boues jusqu’en 1976 (obturée été 2000)

Gannat (66° C)

Abrest

1885

Propriété Gilbert Gannat (fameuse tour)

Intermittente

Bellerive (Chambon)

1944

Phénomène à voir

Andreau

Cusset

1891

Très exploitée, rachetée par Paul Baudecroux

Coursolle

Cusset

1900

Famille Frélastre jusqu’en 1960

Élisabeth

Cusset

1845

Vers l’Hôpital

Fées

Cusset

1900

Ancien kiosque : dans le parc d’Allier

Genat

Cusset

1900

Félicien Bousquet propriétaire

Lafayette (13,3° C)

Cusset

1878

Au milieu du cours Lafayette

Mesdames

Cusset (buvette)

1844

Canalisation à Vichy entre 1856 et 1939

Régina

Cusset

1898

Importants bâtiments (à l’abandon)

Sainte-Marie

Cusset (au carrefour)

1849

Établissement thermal (incendié en 1876)

Tracy (14° C)

Cusset

1845

Au bout du cours Tracy

Hammam (As)

Hauterive

1893

Établissement thermal

Marceau

Hauterive

1900

Située vers l’ex-usine Hautrifil

Saint-Ange

Hauterive

1901

Exploitée jusqu’en 1942

Château Robert

Saint-Yorre

1892

Fabuleuse propriété d’Édouard Robert

Guerrier

Saint-Yorre

1882

Locaux Hépatoum aujourd’hui

Mallat (12° C)

Saint-Yorre (boulets)

1882

Atelier d’embouteillage d’Antonin Mallat

Larbaud

Saint-Yorre

1857

Pour l’embouteillage à l’époque

Dubois (11°C)

Vichy (médiathèque)

1873

La « Reine de l’estomac » arrêtée en 1970

Étoiles (21°C)

Vichy (obturée 2000)

1893

Route d’Abrest (vers Sérigraphie Vernay)

Généreuse (23°C)

Vichy (obturée 2000)

1893

Route d’Abrest (vers Sérigraphie Vernay)

Larbaud (15°C)

Vichy (obturée 2000)
Vichy (côté Célestins)

1856
conduits>

Route d’Abrest (vers Sérigraphie Vernay)
Établissement thermal Larbaud Aîné

Lardy (23° C)
- Très faible débit -

Vichy (ex parc Lardy)
(sera obturée en 2001)

1845

Établissement thermal jusqu’en 1967
(buvette libre jusqu’en 1977)

Prunelle (21°C)

Vichy (place Lucas)

1873

Forée par N. Larbaud et obturée en 1972

 

* Dates de fin de forage : l’autorisation d’exploitation ayant pu intervenir de 1 à 25 années plus tard !

Les anciens locaux d’embouteillage de la Vichy Célestins, à l’abandon depuis 1985à côté du pont de la gare SNCF, ont été racheté par la Communauté d’agglomération Vichy Val d’Allier. Des entreprises et des logements sociaux sont implantés depuis 2008 sur le site reconstruit.

 

 

Produits dérivés des eaux de sources

 

Actuels

Pastilles de Vichy : formule créée en 1825 par le chimiste parisien Joseph Darcet (1777-1844). Sa forme octogonale ne daterait que de 1954 par le pharmacien Bru (certains avancent que ce sont les frères Brosson qui l’ont initiée). Les pastilles de Vichy utilisent des extraits des sels des eaux minérales de Vichy.

Elles furent d’abord produites par les frères Brosson en 1833, puis, sous la marque « Vichy-Etat » par la Compagnie Fermière qui implante une usine neuve en 1978 allée des Ailes avant sa revente au groupe américain Parke-Davis en 1988, puis sa reprise en 1999 par le groupe Pfizer.

La pastille de Vichy est également produite depuis 1970, avec la mention « Bassin de Vichy », par le confiseur Moinet Santé, à l’usine sur la source Roger d’Hauterive (forée en 1901).

 

Sucre d’orge de Vichy : le premier créateur est Larbaud Aîné en 1840. Tous les confiseurs de Vichy ont ensuite eu cette spécialité à leur gamme.

 

Produits dermatologiques : l’origine remonte à la SHDV (Société d’Hygiène Dermatologique de Vichy) créée en 1931 par l’industriel parisien Georges Guérin et le docteur Prosper Haller. Elle lance sa crème « Secret de Vichy » avec son fameux logo-symbole « La femme à la source » (de Camus) qui lui sert de publicité dans les pharmacies. Cette société est rachetée en 1950 par la famille Schueller-Bettencourt. Liliane Bettencourt, née en 1922 et mariée au futur ministre André Bettencourt, est la fille unique d’Eugène Schueller, le fondateur de l’Oréal, décédé en 1957. Nommée LIDV (Laboratoires Industriels De Vichy), elle est donc intégrée au groupe L’Oréal qui ouvre le 15 juillet 1969 une usine de production ultra-moderne dans la nouvelle zone industrielle de Vichy-Rhue (sur la commune de Creuzier-le-Vieux). Les « Produits de Vichy » de l’Oréal connaissent aujourd’hui un succès mondial. De plus, l’usine de Vichy conditionne en sous-traitance de nombreuses autres marques internationales de L’Oréal. LIDV utilise l’eau de la source Lucas, réputée pour ses vertus dermatologiques. La société a même longtemps payer une forte redevance annuelle à la Compagnie Fermière de Vichy, concessionnaire du propriétaire juridique (l’État) de la marque Vichy (situation qui était totalement anormale : la ville de Vichy ne tirait aucun profit de son propre nom). Le 1er juillet 2006, le nom de LIDV est remplacé par CAP (Cosmétique Active Production) pour désigner l’usine de Vichy qui emploie de manière constante 500 salariés (en CDI, plus une cinquantaine d’intérimaires selon les besoins).

 

Autrefois

L’imagination pour exploiter commercialement le nom de Vichy n’a connu aucune limite pendant un siècle entre le milieu du XIXe siècle à celui du XXe : apéritifs de Vichy (Vichy-Quina entre autres), eaux purgatives (une multitude de marques, jusqu’à la plus courte : Purgos), dentifrices Vichy (« Révérends Pères des Célestins » du Cussétois Paul Baudecroux, inventeur du Rouge-Baiser en 1924 et repreneur des sources Andreau en 1935), sels de Vichy (Lithiné), comprimés de Vichy (extraits de sels), limonades et sodas de Vichy (marques Citronette, Fraisette), liqueurs de Vichy (Célestine), tisanes de Vichy. Cette frénésie ira jusqu’au Pain Vichy et aux Conserves Vichy et débordera même sur des produits non alimentaires, comme les bougies et les rasoirs Vichy…).

 

Un livre de Pascal Chambriard, Aux Sources de Vichy, sur les sources donne le détail de toutes ces marques qui ont utilisé le nom de Vichy dans le passé. PV Léger, le pharmacien et futur maire de Vichy, ne sera pas le moins actif avec 32 dépôts !

 

 

Établissements thermaux

 

L’Établissement thermal de Vichy procure des soins (bains et massages), en plus de son service de boisson d’eaux.

La « douche de Vichy » est un massage avec douche, à 4 mains (deux masseurs).

L’État, ou son concessionnaire (la Compagnie fermière depuis 1853), est concurrencé par le privé.

 

I – Dépendant de l’Etat, puis de la Compagnie fermière

Etablissement de 1re classe

- Depuis 1903 : Grand Établissement inauguré le 31 mai 1903, rebaptisé Centre thermal des Dômes en 1990.

- 1829-1903 : Établissement de la duchesse d’Angoulême de 1829 et géré par la Compagnie fermière depuis 1853.

- 1630-1829 : Maison du Roy, agrandi d’un étage en 1729 et d’une galerie (Janson) en 1819.

 

Etablissement de 2e classe

- Depuis 1990 : Thermes Callou, inaugurés le 1er mai 1990.

- 1933-1988 : Bains Callou, inaugurés le 21 mai 1937.

- 1858-1932 : Établissement Badger ouvert en mai 1857 (ne reste que la « galerie Napoléon »).

 

Établissement de 3e classe

- Depuis 1967 : il n’y a plus d’établissement dit de 3e classe.

- 1937-1967 : Bains Lardy, inaugurés en juin 1937 (site Lardy en pole universitaire en 2001).

- 1900-1937 : Adjonction à l’établissement Badger (construit en 1957 pour la 2° classe).

 

Instituts liés à la Compagnie fermière

* 1977-1981 : Clinique du docteur Georges Pathé (fermée), 17 boulevard de Russie

* 1977-1983 : Institut Louison Bobet, dans le Centre 1re classe des Dômes.

 

II – Autres établissements thermaux de l’Etat

- 1847-1990 : Hôpital militaire (rue Lucas), site devenu Centre commercial des Quatre-Chemins en 2002.

- 1874-1900 : Établissement thermal de l’Hôpital (2e et 3e classe, place Rosalie, avec 39 baignoires).

- 1818-1874 : Bains de l’hôpital.

 

III – Privés ou non liès à la Compagnie fermière

A Vichy

Depuis 1993 : « Spa » du Centre des Célestins,
rebaptisé Sofitel depuis la gérance reprise en 2002 par le groupe Accor, puis Mercure depuis 2012. .

 

1858-1939 : Établissement hydrothérapique du docteur Antoine Jardet (boulevard du Sichon, angle Jean Jaurès).

1865-1930 : Lardy (dans le parc Lardy, créé par des particuliers, puis géré par des sociétés privées).

1870-1914 : Larbaud Aîné (avenue des Célestins, canalisation depuis la source Larbaud à la limite d’Abrest).
 L’établissement appartient à Charles Larbaud, frère aîné de Nicolas, et son beau-frère Mercier.

1880-1890 : Établissement hydrothérapique du docteur Lugagne (1834-1888), rue Sornin

1880-1914 : Établissement thermo-résineux du docteur Carolus de la Salzède (avenue des Célestins)

1881-1944 : Établissement de soins du docteur Eugène Lejeune (1848-1905), 16 avenue thermale (musée AAA)

1881-1923 : Hammam « vaporifère » d’Armand Perrin, 8 rue Burnol (emplacement de l’ex-cinéma Pax)

1890-1974 : Institut Physiothérapique du docteur Auguste Berthomier (boulevard des États-unis).
 Cet Institut, repris par André Berthomier, puis par ses successeurs, ne fermera qu’en 1974.

1955-1978 : Clinique psychosomatique du docteur Sydney Pelage (au chalet de l’Empereur).

 

Établissements des communes environnantes (n’existent plus)

1853-1914 : Larbaud Saint-Yorre (le principal concurrent de la Compagnie fermière au XIXe siècle).

1853-1923 : Sainte-Marie, à Cusset (son incendie du 28 décembre 1879 l’amoindrit considérablement).

1870-1900 : Château Robert, à Saint-Yorre (la folie des grandeurs).

1870-1900 : Guerrier, à Saint-Yorre (usine Hépatoum aujourd’hui).

1893-1914 : Hammam, à Hauterive (succès réduit à cause de l’éloignement).

1887-1946 : Gannat, à Abrest (son ancienne tour demeure aujourd’hui).

 

 

MAIRES

 

Maires de Vichy

 

Sous les différents régimes qui ont précédé la IVe République (entre 1791 et 1871),
les maires ont, le plus souvent, été nommés par le pouvoir en place
pour 5 ans, au sein d’un conseil municipal élu.

 

Hôtel de ville de Vichy (Chanet - 1925)

 

Dr Claude Malhuret (né le 8 mars 1950) : depuis le 19 mars 1989 (réélu en 1995, 2001, 2008 et 2014)

Dr Jacques Lacarin (20 août 1912 - 4 juin 2009) : 15 septembre 1967- 19 mars 1989 (21 ans 1/2)

 

Pierre Coulon (28 juin 1913 - 6 août 1967) : 20 août 1950-6 août 1967 (décès) - Industriel

PV Léger (12 août 1882 - 8 juillet 1950) : 10 avril 1949-8 juillet 1950 (décès) - Pharmacien

Louis Moinard (1895-1960) : 6 mai 1945-10 avril 1949 (négociant) - Négociant

Jean Barbier (1892-1979) : 30 août 1944-6 mai 1945 - Directeur du collège Jules-Ferry

 

PV Léger (12 août 1882 - 8 juillet 1950) : 19 mai 1929-30 août 1944 (destitué) – pharmacien

 

Louis Lasteyras (28 mars 1851 - 8 décembre 1931) : 10 décembre 1919-19 mai 1929 (2e fois)

Armand Bernard (1847-1919) : 19 mai 1912-14 novembre 1919 (décès) - Rentier

Louis Lasteyras (28 mars 1851 - 8 décembre 1931) : 20 mai 1900-19 mai 1912 (journaliste)

 

Ferdinand Desbrest (6 janvier 1838 - 14 juin 1914) : 21 mai 1893-20 mai 1900 - Pharmacien

Gabriel Nicolas : 15 mai 1892 - 21 mai 1893 (avocat, maire intérimaire)

 

Georges Durin (5 août 1843 - 10 avril 1933) : juin 1879-mars 1892 (démission) - Avocat

Alfred Bulot (1831-1895) : janvier à septembre 1978 (démission) - Avocat

Ernest Jaurand (1822-1892) : 1874-1876 (entre 2 mandats Jardet) - Pharmacien

Antoine Jardet (1824-1878) : 1870-1874 et 1876-1878 (médecin)

 

Joseph Bousquet (11 mai 1803 - 21 décembre 1877) : 15 sept 1865-9 sept 1870 (avocat)

Norbert Leroy (26 février 1802 - 11 septembre 1886) : 7 mai 1860-15 sept 1865 (notaire)

Antoine Guillermen (1804-1869) : 7 mai 1857-7 mai 1860 (démission) - Hôtelier

Victor Noyer (1795-1860) : 20 août 1853 - 7 mai 1857 (démission) - Chirurgien

 

Victor Prunelle (22 juin 1777 - 20 août 1853) : août 1848- 1853 (décès) - Médecin inspecteur des eaux

Claude Ramin-Prêtre (1795-1852) : 1843-1848 (hôtelier)

Christophe Bulot (1800-1842) : 1833-1842 (décès) - Rentier

Louis Chaloin (1799-1859) : 1831-1832 (démission) - Maître d’hôtel

Baron Lucas (125 septembre 768-18 mai 1833) : 1822-1831 (médecin inspecteur des eaux)

Antoine Fouet (1784-1859) : 1814-1822 (démission) - Rentier

...

Jean-Joseph Gravier Du Monceau (1755-1822) : 1791-1795 et 1798-1800

François-Claude Chocheprat : 2 février 1790- 13 novembre 1791 (premier maire élu)

 

 

Les cinq maires de Vichy aux plus longs mandats

1.        Claude Malhuret :    27 ans de mandats, en mars 2016, avec sa 5e élection consécutive en mars 2014
(1re élection le 19 mars 1989, réélu à 4 reprises en 1995, 2001, 2008 et 2014)

2.        Jacques Lacarin : 21 ans 6 mois 4 jours (élu le 15 septembre 1967 - 19 mars 1989 Claude Malhuret)
Maire de Vichy 25 jours de plus que Louis Lasteyras.

3.        Louis Lasteyras : 21 ans 5 mois 9 jours, en 2 séries de mandats :
-  du 20 mai 1900 au 19 mai 1912 (1er mandat de 12 ans, réélu en 1904 et 1908)
-  du 10 décembre 1919 au 19 mai 1929 (2e mandat de 9 ans 1/2)

4.        Pierre Coulon : 16 ans 11 mois 11 jours (élu le 20 août 1950 - décédé le 6 août 1967°)

5.        PV Léger : 16 ans 6 mois 10 jours, en 2 séries de mandats :
-  du 19 mai 1929 au 30 août 1944 (nommé par Pétain le 26 avril 1941) = 15 ans 3 mois
-  du 10 avril 1949 à son décès en fonction le 8 juillet 1950 (2e mandat de 15 mois)

6.        Georges Durin : 12 ans 8 mois 22 jours (élu le 22 juin 1879- démissionne le 14 mars 1892).

 

 

Les trois plus jeunes maires élus de Vichy (moins de 40 ans à leur première élection)

1.        Georges Durin : 35 ans 10 mois 17 jours (né le 5 août 1843 - élu maire le 22 juin 1879)

2.        Pierre Coulon : 37 ans 1 mois 21 jours (né le 28 juin 1913 - élu maire le 20 août 1950)

3.        Claude Malhuret : 39 ans et 11 jours (né le 8 mars 1950 - élu maire le 19 mars 1989)

 

 

Les sept Mairies de Vichy

 

Des sept mairies de Vichy depuis 1790
deux seulement ont été spécialement construites
(celle de Napoléon III en 1865 et l’actuelle de 1925)
et il n’en reste que deux (Castel Franc et l’actuelle)

1.        1790 : Maison des Trois Piliers, 7-9 rue d’Allier (démolie en 1856, immeuble aujourd’hui)

2.        11 novembre 1801 : Castel Franc (maison du Bailliage), 3 rue Verrier

3.        11 novembre 1822 (Lucas) : 1, rue de la Source-de-l’Hôpital (immeuble appartenant à l’Hôpital civil)

4.        11 novembre 1835 : rue d’Allier (emplacement actuel de l’hôtel de Grignan, place Sévigné)

5.        12 novembre 1865 : place du Fatitot (site aujourd’hui : « Palais des parcs », 15 boulevard de Russie)

6.        1er octobre 1910 : Café du Chalet (Le Beuglant), 66 rue de Paris (détruit : place Lasteyras actuelle)

7.        15 avril 1925 : Hôtel de ville actuel (inauguré officiellement le 23 septembre 1928) - Architecte : Antoine Chanet

 

 

Conseil municipal de Vichy

Élection du 23 mars 2014

 

La liste de Claude Malhuret est élue dès le 1er tour (23 mars 2014)

  1. Liste Claude Malhuret (Vichy avec vous) : 54,60 % (5.325 voix sur 9.766 exprimés) > 28 élus
  2. Liste PS Pierre Gagnaire (Nouveau souffle Vichy) : 17 % (1.657 voix) > 3 élus
  3. Liste Gauche Christophe Pommeray : 14,60 % (1.423 voix) > 2 élus
  4. Liste FN Claudine Lopez (Front National) : 14 % (1.361 voix) > 2 élus

 

35 conseillers municipaux 2014

A/ Maire : Docteur Claude Malhuret UMP (5e mandat consécutif)
Né le 8 mars 1950 - Maire de Vichy depuis mars 1989
Conseiller régional, ancien secrétaire d’État (1986-1988)

 

B/ 9 Adjoints (majorité)

  1. Gabriel Maquin (chef d’entreprise) : développement économique, commerce et artisanat
    Maire-adjoint depuis 1989 - conseiller général de Vichy-Nord depuis mars 1994
  2. Claire Grelet (universitaire) : enfance, jeunesse et affaires scolaires
  3. Frédéric Aguilera (conseiller politique) : urbanisme et travaux
  4. Marie-Christine Steyer (animatrice) : social, politique de la ville
  5. Jean-Jacques Marmol (ex-directeur clinique Jeanne d’Arc) : administration générale et finances
  6. Évelyne Voitellier (anesthésiste) : qualité de vie, environnement et sécurité
  7. Yves-Jean Bignon (médecin hospitalier) : thermalisme et métiers de la santé
  8. Charlotte Benoît : culture et manifestations artistiques
  9. Bernard Kajdan (ex-chef de cabine Air France) : tourisme et sports

 

C/ 3 conseillers délégués (majorité)

1.        Myriam Jimenez : responsable d’activités sportives (nouvelle élue - 67 ans) : sports

  1. Jean-Louis Guitard : ex-hôtelier « Nice et Flore » (conseiller sortant - 60 ans) : sécurité
  2. Sylvie Fontaine : consultante en entreprise (conseiller sortant - 62 ans) : associations

 

D/ 15 conseillers de la majorité (selon ordre de la liste majorité)

  1. William Paszudzki : hôtelier, restaurateur Le Midland (nouvel élu - 32 ans)
  2. Marie-Odile Coursol : professeur d’éducation physique (conseiller sortant - 60 ans)
  3. Christiane Leprat : directrice de thermes (nouvelle élue - 67 ans)
  4. Jean-Philippe Salat : infirmier libéral (nouvel élu - 46 ans)
  5. Anne-Sophie Ravache : podologue (nouvelle élue - 28 ans)
  6. Franck Dischamps : éditions du Centre (conseiller depuis 1989 - 51 ans)
  7. Marie-Hélène Roussin : animatrice d’associations (conseiller sortant - 67 ans)
  8. Mickael Leroux : juriste (nouvel élu - 26 ans)
  9. Muriel Cussac : formatrice bancaire (nouvelle élue - 31 ans)
  10. William Athlan : retraité (conseiller municipal depuis 1989 - 66 ans)
  11. Béatrice Belle : expert comptable (nouvelle élue - 48 ans)
  12. Julien Bassinet : animateur (conseiller sortant - 37 ans)
  13. Imen Bellahrach : étudiante (nouvelle élue - 18 ans)
  14. Stéphane Vivier : restaurateur (conseiller sortant - 43 ans)
  15. Oriane Perrin : avocate stagiaire (nouvelle élue - 25 ans)

 

E/ 7 conseillers d’opposition

  • 3 Liste Gagnaire (PS) : Pierre Gagnaire, Marie-Ch. Michaudel et François Skvor
  • 2 Liste Pommeray (PRG) : Christophe Pommeray et Isabelle Rechard
  • 2 Liste Lopez (Front National) : Claudine Lopez et Jean-Pierre Sigaud

 

Élections des 9 et 16 mars 2008

 

16 mars 2008 (2e tour : écart de 273 voix)

·   Majorité Liste Malhuret (Majorité sortante) : 51,22 % (5.713 voix sur 11.153 exprimés) - 27 élus sur 35 sièges

·   Opposition Liste Charasse (Gauche et Centre) : 48,78 % (5.440 voix) - 8 élus (11.541 votants sur 18.275 inscrits)

 

9 mars 2008 (1er tour)

  1. Liste Claude Malhuret (Vichy avenir) : 41,6 % (4.630 voix sur 10.715 exprimés)
  2. Liste Gérard Charasse (Ensemble Réussir Vichy) : 30,4 % (3.389 voix)
  3. Liste Gilbert Collard (Unis pour Vichy) : 17,4 % (1.930 voix)
  4. Liste Leca (Gauche citoyenne PS-PC) : 7,9 % (873 voix)
  5. Liste Daniel Rondepierre (Verts) : 3,20 % (349 voix)

 

Première réunion des 35 conseillers municipaux le vendredi 21 mars 2008

A/ Maire : Docteur Claude Malhuret UMP (4e mandat consécutif)

 

B/ Dix adjoints (majorité)

  1. Gabriel Maquin (chef d’entreprise) : économie, emploi, transports, environnement
    Maire-adjoint depuis 1989 - conseiller général de Vichy-Nord depuis mars 1994
  2. Claire Grelet (universitaire) : écoles et formations et Cavilam (nouvelle élue - 57 ans)
  3. Christian Corne (docteur) : tourisme et thermalisme (adjoint depuis 1989, conseiller général)
  4. Marie-Christine Steyer (animatrice) : social, santé et solidarité
  5. Roger Gourlier (gérant de société) : sports (adjoint aux Sports sans interruption depuis 1989)
  6. Évelyne Voitellier (anesthésiste) : environnement et qualité de vie
  7. Jean-Jacques Marmol (retraité) : administration générale et ressources humaines
  8. Christiane Thomas-Ribal (avocate) : sécurité
  9. Frédéric Aguilera (conseiller politique) : urbanisme (nouvel élu - 32 ans)
  10. Charlotte Benoît : culture (nouvelle élue - 30 ans)

 

C/ Deux conseillers subdélégués (majorité)

1.        Jean-Louis Guitard : hôtelier « Nice et Flore » (conseiller sortant)

  1. Bernard Kajdan (chef de cabine à Air France) : jumelages et relations internationales.

 

D/ Quatorze conseillers de la majorité (selon ordre de la liste majorité)

  1. Sylvie Lallier : médecin généraliste (conseiller sortant - 50 ans)
  2. Léo Fuhrmann : général (nouvel élu - 76 ans)
  3. Stéphane Vivier : restaurateur (nouvel élu - 37 ans)
  4. Marie-Odile Coursol : professeur d’éducation physique (nouvelle élue - 53 ans)
  5. Sylvie Fontaine : consultante en entreprise (nouvelle élue - 56 ans)
  6. William Athlan : retraité (conseiller municipal depuis 1989 - 66 ans)
  7. Danièle Berthault-Fontanille : cantatrice (conseiller sortant - 74 ans)
  8. Serge Chatelain : boulanger (nouvel élu - 60 ans)
  9. Annick Com : pharmacienne (conseiller sortant - 54 ans)
  10. Marie-Hélène Roussin : animatrice d’associations (nouvelle élue - 60 ans)
  11. Lucienne Barthelat : retraitée (conseiller sortant - 70 ans)
  12. Julien Bassinet : animateur (nouvel élu - 31 ans)
  13. Kheira Chorfi : secrétaire médicale (nouvelle élue - 39 ans)
  14. Franck Dischamps : éditions du Centre (conseiller depuis 1989 - 44 ans)

 

E/ Huit conseillers d’opposition : de la Liste Gérard Charasse

1.        Isabelle Réchard : gérante de société (conseiller sortant - 38 ans)

  1. Christophe Pommeray : attaché parlementaire (nouvel élu - 43 ans)
  2. Gloria Szpiega : avocate (60 ans)
  3. Michel Marien : principal de collège (conseiller sortant - 59 ans)
  4. Hélène Millet : économiste (nouvelle élue - 32 ans)
  5. Jean-Guy Simon : commerçant (nouvel élu - 59 ans).
  6. Marie Fradin : chef de service au Cavilam (nouvelle élue - 62 ans)
  7. Jean-Marie Choquet : général de gendarmerie en retraite (nouvel élu - 63 ans)

[Gérard Charasse, tête de la liste d’opposition, a démissionné mi-avril
pour cumul de mandats (
député de l’Allier et conseiller général).
Il a été remplacé par le
général Choquet qui était neuvième de liste]

 

 

Maires de Cusset

 

Jean-Sébastien LALOY (né 24 juin 1988) : depuis les municipales du 30 mars 2014 (2e tour)

Pascale Semet (PC) : depuis le 29 mars 2013 (suite au décès de René Bardet le 19 mars 2013)

René Bardet PC (né le 30 décembre 1936) : du 18 mars 2001 à son décès le 19 mars 2013

Joseph Bléthon (né le 17 décembre 1938) : 1995-2001 (vétérinaire)

Jacques Milliet PS (né le 22 avril 1934) : 1977-1995 (18 ans de suite)

André Rabineau : 1971-1977 (3e mandat)

Docteur André Pruneyre (1927-1986) : 1966-1971

Jean Mathias (1912-1978) : 1965-1966 (commerçant)

André Rabineau (né le 16 janvier 1911) : 1953-1965 (1er et 2e mandat)

Claudius Gouttebel (1872-1954) : 1952-1953 (boucher)

Georges Roux (1879-1952 ; industriel : usine Sader) : 1947-1952 (décès en fonction)

Marcel Gannat : 1944-1947 (PC)

 

Auguste Dupré : 1936-1944 (industriel : Carrières de Malavaux)

Georges Roux (fils de Gilbert) : 1928-1936 (1er mandat)

Louis Villard : 1922-1928

Victor Fru : 1919-1922

Pierre Cornil : 1915-1919

Gilbert Roux (1853-1915) : 1903-1915 (père de Georges Roux)

Randoing : 1900-1902

 

François Frémont : 1898-1900 (brasseur)

James Combe : 1892-1898 (marié à Marie Bessay)

Jean-François Radoult de la Fosse (neveu d’Annet Arloing) : 1888-1892 (ingénieur de Napoléon III)

Gabriel Colas : 1883-1888

Gaspard Cureyras : 1878-1883

Félix Cornil : 1876-1877 (2° fois)

Hubert Colombier : 1874-1876

Félix Cornil (1802-1879) : 1869-1974 (médecin, père de Victor Cornil)

Joseph Fourneris (1807-1879) : 1852-1869 (oncle de l’historien Adolphe Fourneris)

... Louis Liandon (1793-1870) : 1850…

 

Annet Arloing (1795-1882) : 1830-1848 (notaire et oncle de Radoult de la Fosse)

Claude Bouquet des Chaux: 1805-1830

Claude Dussaray : 1800-1804 (après précédents mandats en 1792 et 1795)

...

Henri Duriez : 1777-1792

 

 

Maires de Bellerive

 

Jérôme Joannet (né le 14 juillet 1968) : élu le 23 mars 2014 (dès le 1er tour des municipales)

Jean-Michel Guerre (né le 25 mai 1955) : depuis les élections du 11 mars 2001 (réélu en 2008)

Jean Dubessay (né le 30 avril 1927, décédé le 20 décembre 2005) : 1983-1989 et 1995-2001 (enseignant)

Pierre Corniou (né le 28 août 1926, décédé le 25 avril 2008) : 1962-1983 et 1989-1995 (ingénieur chimiste)

 

Fernand Auberger (7 mai 1900-6 mars 1962) : 1945-1962 (instituteur)

Paul Rives (1895-1967) : 1935-1945 (prof de philo)

Louis Champommier : 1933-1935

Jean-Baptiste Burlot (1881-1933) : 1925-1933 (prof de gym)

Maurice Chalus : 1912-1925 (banquier)

Gilbert Gabard : 1910-1912

Joseph Bégonin : 27 mai 1894 – 5 février 1910 (a changé Vesse en Bellerive)

 

Le 23 janvier 1903 : Bellerive remplace Vesse

(le nom Vesse pourrait provenir de Vestius : villa d’un noble romain)

 

Joseph Bégonin : 1894-1910 (décide de changer le nom de Vesse en Bellerive)

Charles Gravier : 15 mai 1892 – 13 avril 1894 (propriétaire de la Ferme modèle)

Antonin Mallat (1857-1928) : 20 mai 1888 - 15 mai 1892 (le pharmacien, et historien de Vichy)
sourcier à Saint-Yorre, gendre de l’ancien maire Gabriel Ramin

Vincent Givois (1826-1888) : 1884-1888

Gabriel Ramin (1833-1884) : 2e mandat 1876-1884 (après 1870-1874)

Claude Brèle : 1874-1876 et 1877 entre deux mandats Gabriel Ramin

Gabriel Ramin (1833-1884) : 1er mandat 1870 (chute Second Empire) - 1874 (20 février)

Ferdinand Gravier (1830-1872) : 1865-1870 (fin du Second Empire)

François Givois (1808-1891) dit Bête en tout : 1848-1865 (sous Napoléon III)

Amable Jourde : 1831-1848 (toute la Monarchie de Juillet - mort en 1861

Vincent Givois (1777-1853) : 1827-1831

Antoine Bardonnet des Martels (médecin) : 1821-1827

Antoine Fournier de Tony (1759-1827 - secrétaire du roi) : 1819-1821

Jacques Charrier : maire en 1792

 

 

CURÉS

 

Église St-Louis (1865)

 

Eglise Saint-Louis de Vichy

 

Depuis l’été 2008, la paroisse Saint-Louis / Saint-Blaise (unifiée en 2000)
s’appelle Notre-Dame des Sources et englobe désormais 8 communes,
outre Saint-Blaise et Les Garets de Vichy, les sept clochers suivantes :
Abrest, Brugheas, Espinasse, Hauterive, Le Vernet, Serbannes et Vendat.
En 2015, la paroisse récupère l’église Jeanne d’Arc de Vichy qui dépendait de Cusset.

 

Depuis le 1er septembre 2015 : François Guillaumin et François Diouf (aidés par le Père Pierron)

Fin 2008 à été 2015 : Père Jean-Paul Chantelot (précédemment curé de Varennes-sur-Allier)
Messe d’installation : le samedi 4 octobre 2008 à Bellerive par Mgr Pascal Rolland

Août 2000 à fin 2008 : Michel Pierron (préalablement curé de Commentry),
qui est également curé de l’église Saint-Blaise (regroupement).
Il est nommé en août 2008 curé de la cathédrale de Moulins.

1984-2000 : Michel Mercier (ensuite curé de Montmarault de 2003 à 2008)

1963-1984 : Émile (dit Milou) Legou (30 octobre 1919-23 novembre 1988)

1941-1963 : Léon Côte (1888-1966 : l’écrivain de Glozel)

1938-1941 : Paul Chevrier (1886-1968), évêque de Cahors de 1941 à 1968

1933-1938 : Firmin Lamy (1888-1939), évêque de Langres en 1938-1939 (décès)

 

1897-1933 : Eugène Goutet, né le 12 décembre 1856, du 30 novembre 1897 à son décès le 19 juillet 1933)

1869 (23 février)-1897 (30 novembre) : Fernand Houssin (lazariste : 1er curé de l’église paroissiale)

1868 : Sylvain Huriez (vicaire : l’abbé Dupeyrat refuse d’abandonner Saint-Blaise)

1865 : Inauguration de Saint-Louis (architecte : Jean Lefaure)

             (initiative de Louis Dupeyrat, curé de Saint-Blaise et Saint-Christophe)

 

Eglise Saint-Blaise de Vichy

.

Depuis le 1er septembre 2015 : François Guillaumin et François Diouf (curés de ND des Sources)

2008 à 2015 : Père Jean-Paul Chantelot (curé de la paroisse Notre-Dame des Sources)

17 octobre 2007 : la Vielle église de1714 est entièrement rénovée à l’occasion
 du 70e anniversaire du Couronnement du 27 mai 1937.

Août-2000 à août 2008 : Michel Pierron (également curé de la paroisse Saint-Louis)

1995-2000 : Frères de Saint-Jean (maintenant à Saint-Germain-des-Fossés)

1965-1995 : Louis Aucouturier (1926-2001)

1933-1965 : Henri Piotte (Couronnement de ND des Malades le 27 mai 1937)

 

5 juillet 1931 : la « Nouvelle église » des architectes Chanet et Liogier
est bénie par Mgr Gonon, évêque de Moulins et le curé Robert

 

1911-1933 : Jean-Baptiste Robert (1860-1939)

1871-1911 (40 ans) : Paul Crouzier (1839-1917 : écrit l’histoire de ND des Malades en 1898)

1869-1871 : Théodore Vichy (un nom prédestiné...)

1824-1868 : Louis Dupeyrat (1794-1868)

1823-1824 : Jean-Baptiste Beauce

1803-18023 : Gabriel Guyot

1801-1803 : Jean-Marie Portier

(Saint-Blaise devient église paroissiale, après destruction de l’église Saint-Christophe en 1794)

 

Curés de Saint-Christophe (église paroissiale) et de Saint-Blaise

1775-1793 : Nicolas Giraud (meurt déporté en 1794 après l’abolition du culte par la Convention)

1752-1775 : Jean Guérin

1725-1752 : Pierre Delarbre (décédé en 1768 : celui qui a offert son terrain à l’Hôpital civil de 1755)

 

1678-1725 : Joseph Mareschal (enterré à Saint-Blaise, neveu de Claude Mareschal)
(Saint-Blaise achevée en 1714 sur l’ancienne chapelle Saint-Michel du château de Vichy)

1652-1678 : Claude Mareschal (curé de Saint-Christophe, il lance en 1672 l’agrandissement de Saint-Blaise)

 

 

Eglise Jeanne d’Arc de Vichy

 

Au 1er septembre 2015, l’église Jeanne d’Arc est regroupée avec Vichy Notre-Dame des Sources

De 2008 à 2015, Jeanne d’Arc faisait partie de la nouvelle paroisse Saint-Joseph des thermes
qui englobe Cusset, Busset, Charmeil, Creuzier-le-Vieux, St-Rémy-en-Rollat et Saint-Yorre.

 

Depuis le 1er septembre 2015 : Frères de Saint-Jean

Mai 2007 à été 2015 : Hughes du Cheyron (vicaires : Jean Dufour et Jean Castège)

2005-2007 : Jean-Paul Cousin (également curé de Cusset - décédé le 10 mai 2007)

1995-2005 : Maurice Cellier (né en 1929), avec le Père René Prophète

1968-1995 : Élie Boyer (6 juillet 1920 - 14 mars 2003)

1965-1968 : Louis de Kergaradec (1925-2000)

 

1938-1965 : Édouard Combeau (installé le 20 mars 1938 : création de la 3e paroisse de Vichy)

                        (ex-fondateur de la JAV en 1913, décédé le 18 mars 1974

1930-1938 : Pères Jésuites (sous la direction de l’église Saint-Louis)

1930 : église Jeanne d’Arc achevée (architecte Gilbert Brière)
             (Statue de la Vierge au sommet de Pierre Fournier des Corats)

L’église est construite à l’initiative du Chanoine Eugène Goutet,
36 ans curé de Saint-Louis (de 1897 à 1933), qui est enterré
sous la dalle du bas-côté gauche de l’église Jeanne d’Arc.

 

 

Autres églises sur Vichy

 

Chapelle du Sacré-Cœur (ex-des Franciscaines) achevée en 1870 :
                            12 rue du Maréchal Joffre (architecte Saugère)

Chapelle de l’Hôpital (1887) : boulevard de l’Hôpital (architectes : Percilly et Barrody)

Chapelle des Missionnaires (bénie le 19 juillet 1930) : 18 avenue Thermale

 

Chapelle Sainte Bernadette (1967) : les Garets, inaugurée le 16 avril 1967 (paroisse ND des Sources)

Chapelle du Sacré-Cœur Fraternité Saint-Pie X (depuis 2013) : 17 rue des Pyrénées (angle rue Louis-Blanc)

Chapelle Le relais des Ailes (1981) : allée des Ailes (messes supprimées depuis 2000)

 

Chapelle orthodoxe : 12 rue du Calvaire (Le Christ Sauveur et La transfiguration)

Temple protestant (1913) : 10 rue Max-Durand Fardel (architecte : Samuel Henriquet)

Synagogue israélite (1933) : 2 bis rue Maréchal Foch (dans l’impasse)

Église antoiniste (5 septembre 1920) : 5 rue Bargoin (quartier de France)

Église évangélique « le CEP »: 1 rue Grenet

Église évangéliste : 15 rue Belin

 

 

Eglise Saint-Saturnin de Cusset

 

Paroisse Saint-Joseph des thermes depuis 2008 (voir à l’église Jeanne d’Arc)

 

8 octobre 2016 : Frère Tarcisius DEJOIE est fait curé de Cusset et de la paroisse

Depuis le 1er septembre 2015, la paroisse est confiée aux Frères de Saint-Jean
(tandis que l’église Jeanne d’Arc de Vichy est rattachée à ND des Sources)

Depuis mai 2007 : Hughes du Cheyron (était également curé de l’église Jeanne d’Arc à Vichy)

2005-2007 : Jean-Paul Cousin (décédé le 10 mai 2007)

1995-2000 : Gilbert Lépée (né en 1950)

1980-1995 : Maurice Parnière (né en 1922 : 21 ans curé de Cusset)

1970-1980 : Marcel Gateau (né en 1922)

1959-1970 : Georges Barre (né le 26 février 1908 - décédé le 22 décembre 2002)

1951-1959: Curé Gamet (1904-1977)

1935-1951 : Victor Fourcaud (1887-1955)

1920-1935 : Pierre Chenillat (16 juillet 1863-11 novembre1935, enterré à Cusset)

 

1861-1870 : Curé Jacques Rouleau (parfois écrit Roulleau, avec deux L)

1867 : église achevée pour le 15 août (consacrée le 16 mai 1868)

1863 : 1re partie de l’église achevée le 4 octobre 1863

 

De 1826 à son décès le 7 mai 1861 : curé Pierre Thonat

 

Les trois chapelles de Cusset :

  1. Chassignol (chapelle Sainte-Anne), reconstruite dans les années 1950 (première de 1694 détruite)
  2. Hôtel-Dieu (1868) par l’architecte Hugues Batilliat
  3. Sainte-Madeleine (XIIe siècle, restaurée) : au sommet de la côte des Justices.

 

 

Eglise Saint-Laurian de Bellerive

 

Depuis 1991 : Gaston Kasel, né en 1930 (ex-vicaire de l’église Saint-Louis)

1964-1991 : Etienne Poix (1918-1991) ex-Préfet de l’institution St-Dominique

1961-1964 : Bernard Louis (1917-1996)

1950-1961 : Roger Blanchet (né 1913 † décédé 22 avril 1961 accident de voiture)
 ex-vicaire de l’église Saint-Blaise de 1936 à 1942

1941-1950 : Joseph Chautard (1895-1984)

1894-1941: Edmond Moreau (1859-1944)

 

1889 : l’église Saint-Laurian (actuelle) est achevée le 15 novembre (architecte : Antoine Percilly).

1886-1894 : Eugène Goutet, futur curé de la paroisse Saint-Louis

 

 

Évêques de Moulins

 

Depuis 2003 (nommé le 14 février) : Laurent Mercerou (né à Dreux le 11 septembre 1961)

2003 (2 mars) à 2012 (septembre : évêque de Belley-Ars) : Pascal Roland (né le 14 janvier 1951)

1998 (22 novembre)-2002 (14 septembre) :   Philippe Barbarin (né en 1950), nommé archevêque de Lyon
  Fait cardinal par Jean-Paul II le 21 octobre 2003

1976-1998 : André Quelen (né en 1922 et décédé en juillet 2006)

1956-1976 : Francis Bougon (1905-1976)

1942-1956 : Georges Jacquin (1881-1956) qui reçoit le futur Jean XXIII en 1946 à Moulins

 

1926-1942 : Augustin Gonon (1869-1942)

1911-1926 : Jean-Baptiste Penon (1850-1929)

1906-1911 : Émile Lobbedey (1856-1916)

1893-1906 : Auguste Dubourg (1842-1921)

 

1850-1893 : Pierre Simon de Dreux-Brézé (2 juin 1811- 5 janvier 1893)

5 septembre 1823 – 23 septembre 1849 : Antoine de Pons (premier évêque, décédé à 91 ans)

(1823 : création du Diocèse de Moulins, détaché de celui de Clermont-Ferrand)

- Jusqu’à la Révolution, les paroisses de l’Allier dépendaient de trois diocèses différents :
  Autun (Talleyrand fut son évêque), Bourges et Clermont-Ferrand (région sud de Vichy)

 

 

ELUS

 

Élus de Vichy au Conseil Général de l’Allier

 

Georges Frélastre
36 ans 1/2
conseiller général de Vichy
(1967-2004)
Décédé le 2 avril 2011

 

Les conseillers généraux (35 pour l’Allier) sont élus pour six ans.

Une moitié des cantons connaît des élections cantonales tous les 3 ans (renouvellement triennal).

 

Depuis 1945 (IVe et Ve République)

 

 

Vichy Sud
(Vichy avant 1973)

Vichy Nord
(créé 1973)

Cusset Nord
(Creuzier)

Cusset Sud
(créé 1985)

Escurolles
(Bellerive)

2015 (29 mars)

Binômes

Frédéric Aguiléra Éveline Voitelier

G. Maquin
E.
Alb.-Cuisset

Sébastien Laloy Annie Corne

 

J.-J. Rosier Isa. Goninet

2011 (27 mars

Christian Corne

 

René Bardet *4

G. Charasse

J.-J. Rosier

2008 (16 mars)

 

G. Maquin

 

 

 

2004 (28 mars)

Christian Corne

 

René Bardet

G. Charasse

J.-J. Rosier

2001 (18 mars)

 

G. Maquin

 

 

 

1998 (22/03)

G. Frélastre

 

René Bardet

G. Charasse

J.-J. Rosier

1994 (27 mars)

 

G. Maquin

 

 

 

1992 (29/03)

G. Frélastre

 

R. Bardet***

René Copet

J. Dubessay

1988 (02/10)

 

J. Lacarin

 

 

 

1985 (17/03)

G. Frélastre

 

René Bardet**

René Copet

J. Dubessay

1982 (31/03)

 

J. Lacarin

 

 

 

1979 (25/03)

G. Frélastre

J. Lacarin

René Bardet *

 

P. Corniou

1973 (30/09)

G. Frélastre

J. Lacarin

G. Péronnet

 

P. Corniou

1967 (01/10)

G. Frélastre

 

G. Péronnet

 

P. Corniou

1961 (juin)****

Pierre Coulon

 

G. Péronnet

 

F. Auberger

1955 (avril)

L. Lamoureux

 

G. Péronnet

 

F. Auberger

1952 (partielle)

 

 

G. Péronnet

 

 

1951 (octobre)

 

 

Georges Roux

 

F. Auberger

1950 (8 octobre)

L. Lamoureux

 

 

 

 

1949 (27 mars)

PV Léger

 

 

 

 

1945 (23 sept.)

PV Léger

 

Georges Roux

 

F. Auberger

 

Bardet* 1979 : élection annulée, René Bardet bat à nouveau Gabriel Péronnet le 9 mars 1980

Bardet** 1985 : Jean-François Hamaide élu, invalidé et battu par René Bardet le 14 septembre 1986

Bardet*** 1992 : Joseph Bléthon élu le 29 mars, puis invalidé au profit de René Bardet

(le 1er tour des cantonales du 22 mars 1992 a lieu en même temps que les Régionales)

René Bardet **** est décédé le 19 mars 2013, remplacé par Magali Dubreuil

 

1961**** : Fernand Auberger (né le 7 mai 1900), maire de Bellerive depuis 1944, conseiller général d’Escurolles depuis 1945 (réélu en 1955), sénateur depuis le 7 novembre 1948 (réélu en juin 1955 et en avril 1959), a été réélu conseiller général de l’Allier le 4 juin 1961. Décédé le 6 mars 1962 en début de mandat, il a été remplacé par son épouse Alice Auberger élue à la complémentaire du 29 mai 1962.

 

Georges Roux, maire de Cusset (1er mandat en 1928-1936) décède le 27 juillet 1952, neuf mois après sa
réélection d’octobre 1951. Gabriel Péronnet est élu conseiller général à la partielle du 12 octobre 1952.

 

État français (1940-1945)

 

La dernière séance du Conseil général de la IIIe République eut lieu le 7 mai 1940.

Le Département connaîtra successivement deux organismes aux membres « nommés » :

-    La commission administrative départementale en 1940 (loi du 12 octobre 1940)

-    Le conseil départemental, à partir de 1941 : avec PV Léger, Paul Rives et Marcel Régnier.

 

De 1870 à 1940 (IIIe République)

 

 

Vichy
(créé en 1992)

Cusset

Escurolles
(Bellerive)

1934 (octobre)

PV Léger

Georges Roux

Paul Rives

1928

PV Léger

Antonin Pirel (véto)

Jean-Baptiste Burlot

1922

Eugène Baratier

Antonin Pirel (véto)

Charles Péronnet

1919 (élections générales)

Eugène Baratier

Gilles Château (avoué)

Charles Péronnet

1910

Eugène Baratier

Gilbert Roux

Emile Paturet

1900

Givois (pharmacien)

Gilbert Roux

Antoine Croizier (notaire)

1898 (7 août)

Givois (pharmacien)

Frémont (brasseur)

Antoine Croizier (notaire)

1892 (31 juillet)

Georges Durin

Victor Cornil

Antoine Croizier (notaire)

1886

 

Victor Cornil

Félix Challeton

1884 (partielle)

 

 

Joseph Bonnamour

1877 (4 novembre)

 

Victor Cornil (médecin)

Chambon (Broût-Vernet)

1871 (16 octobre) :
général pour 35 cantons

 

Victor Cornil :
élu président en 1872

Chambon
(de Broût-Vernet)

 

Georges Durin fut le premier conseiller général du canton de Vichy (pris sur des communes de celui de Cusset), élu le 31 juillet 1892 face Louis Lasteyras. Il venait de quitter, en mars 1892, la mairie de Vichy (maire depuis 13 ans, élu le 22 juin 1879, à 36 ans). Il ne se représente pas au Conseil général en 1898 et décède le 10 avril 1933 à Vichy.

 

Antoine Jardet, premier maire de Vichy de la IIIe République le 9 septembre 1870, a aussi été membre du premier Conseil général élu le 16 octobre 1971 jusqu’en 1877, mais sur le canton de Varennes (car propriétaire à Billy).

 

Valery Bureau des Etivaux, avocat et beau-père de Nicolas Larbaud (qui épouse en 1979 sa fille Isabelle dont il sera père de Valery Larbaud en 1881) a été conseiller général de Gannat (dont il était maire) de 1877 à 1883.

 

Georges Roux, élu en 1934 (réélu en 1945 et 1951) est le fils de Gilbert Roux, conseiller de 1900 à 1919.

Ils ont été tous les deux Maire de Bellerive : Gilbert de 1903 à 1915 et Georges 1828-1936 et 1947-1952.

 

Charles Péronnet, avocat et conseiller général de 1919 à 1928, est sans aucun lien familial avec :

-  Gabriel Péronnet, vétérinaire élu conseiller général à la partielle de 1952, au décès de Georges Roux

-  Albert Peyronnet, sénateur socialiste de Montluçon de 1921 à 1940 (vote les pleins pouvoirs le 10 juillet).

 

 

Présidents du Conseil général de l’Allier

 

Depuis 1945

 

Depuis 2015 (2 avril)

Le sénateur de droite Gérard Dériot, qui avait été déjà deux fois président (1992-1998 et 2001-2008), est élu président pour la troisième fois après les cantonales des 22 et 29 mars 2015. Son élection (de 48 voix) dans le canton de Bourbon l’Archambault avait permis à la droite de redevenir majoritaire.

2008-2015

Jean-Paul Dufrègne (PC), né le 28 mars 1958 et conseiller municipal de Saint-Menoux, est président depuis les cantonales des 9 et 16 mars 2008 remportées d’une seule voix par la gauche : 18 sièges contre 17 à la droite (il y a 35 conseillers généraux dans l’Allier). Les élections de mars 2011 confirment ce mince écart… et Dufrègne !

 

Cantonales mars 2008

Changement de majorité

2001-2008

Gérard Dériot (URB), après les cantonales des 11 et 18 mars 2001
(majorité maintenue après les cantonales des 21-28 mars 2004 :
19 conseillers généraux de droite URB et 16 de gauche = 35 sièges)

 

1998-2001

Jean-Claude Mairal* (PC), né le 4 décembre 1947

 

1992-1998

Gérard Dériot (URB), né le 1er novembre 1943 : 1er mandat

1985-1992

Jean Cluzel** (URB) : 2e mandat

1982-1985

Henri Coque (URB), au bénéfice de l’âge (né en 1907)

Loi du 2 mars 1982

Décentralisation

1979-1982

Henri Guichon (PC)

1976-1979

Georges Rougeron (PS) : décédé le 10 août 2003

1970-1976

Jean Cluzel (URB), né le 18 novembre 1923 : 1er mandat

1945-1970

Georges Rougeron (PS), né le 6 janvier 1911, décédé le 10 août 2003

 

Jean-Claude Mairal* entré au CG le 27 mars 1994 (battant Paul Chauvat, maire de Moulins).

 

Jean Cluzel** : battu à Moulins en 1992 par René Charrette,
Gérard Dériot devient président avec la même majorité de droite URB (Union Républicaine Bourbonnais).

 

IIIe République

 

1935-1940

Armand Chaulier (Socialiste) 1874 - 1957

1933-1935

Isidore Thivrier (SFIO) 1874 - 1944

1931-1933

Marx Dormoy (SFIO) 1888 - 1941

1928-1931

Paul Constans (SFIO) 1857 - 1931

1914-1928

Marcel Régnier (Radical) 1867 - 1958

1898-1914

Jules Gacon (Radical) 1847 - 1914

1872-1898

Victor Cornil (Radical) 1837 - 1908

1871-1872

Général Amable De Courtais (1790-1877)

1870-1871

Stéphane Mony

 

Second Empire

 

1861-1870

Desmaroux de Gaulmin (1815-1885) député depuis 1848

1853-1861

Gaulthier d’Hauteserve

1852-1853

Raynaud

 

Première moitié XIXe siècle

 

1849-1852

Tourret

1848-1849

Raynaud

1834-1848

Meilheurat

1831-1835

De Grouchy

1828-1831

De Bourbon Busset

1826-1828

Aupetit-Durand

1823-1826

De Champflour

1816-1823

Aupetit-Durand

An VIII-1816

De Favières

 

 

Députés de l’Allier depuis 1852

(élections législatives générales)

 

Pierre COULON
député-maire de Vichy

 

Ve République (14 élections en 47 ans)

 

Date du 2e tour

Vichy (3e - Ex 4e)

Moulins (1re)

Montluçon (2e)

Gannat (ex-3e)

2012 (17 juin)  3 circ.

Charasse (Rad. G)

G. Chambefort (PS)

B. Lesterlin (PS)

Circonsc. supprimée

2007 (17 juin)

Charasse (Rad. G)

G. Chambefort (DG)

B. Lesterlin (PS)

J. Mallot (PS)

2002 (16 juin)

Charasse (Rad. G)

Périssol (UMP)

Goldberg (PC)

Y. Simon (UMP)

1997 (1er juin) *

Charasse (Rad. G)

Colcombet (PS)

Goldberg (PC)

Lajoinie (PC) **

1993 (28 mars)

Malhuret (UDF)

Périssol (RPR)

Gravier (UDF)

Coulon (UDF)

1988 (12 juin) *

Bélorgey (PS)

Colcombet (PS)

Goldberg (PC)

Lajoinie (PC)

1986 (16 mars)  Liste

Lacarin (UDF)

Rolland (RPR)

Bélorgey (PS)

Lajoinie (PC)

1981 (21 juin) *

Bélorgey (PS)

Desgranges (PS)

Chaubard (PS)

Lajoinie (PC)

1978 (19 mars)

Péronnet (UDF)

Rolland (RPR)

Goldberg (PC)

Lajoinie (PC)

1973 (11 mars)

Péronnet (Rad.)

Rolland (URP)

Brun (URP)

Villon (PC)

1968 (30 juin) *

Péronnet (FGDS)

Rolland (UDR)

Védrines (PC)

Villon (PC)

1967 (12 mars)

Péronnet (FGDS)

Guyot (PC)

Nègre (FGDS)

Villon (PC)

1962 (25 novembre) *

Péronnet (Rad.)

Guyot (PC)

Nègre (SFIO)

Magne (PS)

1958 (30 novembre)

Pierre Coulon (I&P)

Maridet (RI)

Bourgeois (SFIO)

Villon (PC)

 

* : Cinq législatives anticipées, après dissolution (sans astérisque : normales après 5 ans de législature)

(les élections complémentaires après décès ne figurent pas sur ce récapitulatif)

** :     André Lajoinie (né le 26 décembre 1929) a été le candidat du Parti Communiste aux Présidentielles
 d’avril 1988 où il a obtenu 6,76 % des voix. Il réside à Vichy, au sommet de l’immeuble cossu
Saint-Tropez sur le Plan d’eau, depuis 2006.

 

IVe République (cinq élections en 15 ans)

 

Liste départ.

Vichy

Vichy-Moulins

Moulins

Montluçon

Gannat

1956 (2 janv.)

Coulon (I&P)

Parrot (UFR)

Gozard (SFIO.)

Védrines (PC)

Villon (PC)

1951 (17 juin)

Coulon (RPF)

Nigay (Rad.)

Gozard (SFIO.)

Védrines (PC)

Villon (PC)

1946 (10 nov.)

Helleu > Amiot

Pouyet (SFIO)

Gozard (SFIO.)

Védrines (PC)

Villon (PC)

1946 (2 juin)

Helleu (MRP)

Pouyet (SFIO)

Ribière (SFIO)

Védrines (PC)

Villon (PC)

1945 (21 oct.)

Giraudoux (RP)

Pouyet (SFIO)

Ribière (SFIO)

Védrines (PC)

Villon (PC)

 

Les cinq élections législatives de la IVe République se sont déroulées sur liste départementale.

Les deux premières élections de 1945 et 1946 visaient à la composition des Assemblées « constituantes ».

Jean-Pierre Giraudoux de Cusset est le fils de l’écrivain Jean Giraudoux : élu en 1945 et battu en 1946.

L’architecte Pierre Villon, constamment député communiste à Gannat ,est aussi appelé Roger Ginsburger.

Yves Helleu, journaliste MRP, est remplacé par Octave Amiot, son suivant de liste, en cours de législature.

 

IIIe République (17 élections en 71 ans)

 

Six députés

Lapalisse

Moulins (2 députés)

Montluçon (2 députés)

Gannat

1936 (3 mai) *

Jean Barbier (SFIO)

René Boudet (SFIO)
Camille Planche (SFIO)

Max Dormoy (SFIO)
Isidore Thivrier (SFIO)

Paul Rives
(SFIO)

1932 (8 mai)

Lamoureux
Lucien (Rad)

René Boudet (SFIO)
Camille Planche (SFIO)

Max Dormoy (SFIO)
Isidore Thivrier (SFIO)

Paul Rives
(SFIO)

1928 (29 avril)

Lamoureux
Lucien (Rad)

René Boudet (SFIO)
Camille Planche (SFIO)

Paul Constans (SFIO)
Isidore Thivrier (SFIO)

PradonVallancy
(Socialiste)

1924 (11 mai)
Liste : 5 sièges

Lamoureux
Lucien (Rad)

René Boudet (SFIO)
Félix Puechmaille (Soc)

Paul Constans (SFIO)
Isidore Thivrier (SFIO)

 

1919 (16 nov.)
Liste : 6 sièges

Lamoureux (Rad)
Gilles Château

Gaston Vidal (Rép)
Jean Dodat (Rép)

Dr Ernest Decloux (Rad)

Péronnet
Charles (Rad)

 

 

 

 

 

1914 (10 mai)

Baudon (Rad)
maire Lapalisse

Brizon (Socialiste)
Dr Defos (Rép)

Paul Constans (SFIO)
Léon Thivrier (SFIO)

Péronnet
Charles (Rad)

1910 (8 mai)

Charles Dumas. (Socialiste)

Pierre Brizon (Socialiste)
Arthur Mille (Socialiste)

E. Lamoureux (Rad)
Léon Thivrier (SFIO)

Paturet
(Socialiste)

1906 (20 mai)

Marcel Régnier
(Rad)

Minier (Rad)
Péronneau (Rad)

Paul Constans (SFIO)
Léon Thivrier (SFIO)

Péronnet
Charles (Rad)

1902 (11 mai)

Jules Gacon
Régnier en 1903

Pierre Ville (Rép)
Henri Péronneau (Rad)

Paul Constans (SFIO)
Léon Thivrier (SFIO)

Delarue
Louis (Rad)

 

 

 

 

 

1898 (22 mai)

Jules Gacon
(Rad)

Pierre Ville (Rép)
Henri Péronneau (Rad)

Stéphane Létang (Soc)
Charles Sauvannet (Soc)

Delarue
Louis (Rad)

1893 (3 sept.)

Gacon Jules
(Rad)

Pierre Ville (Rép)
Pierre Mathé (Rad)

Charles Sauvanet (Soc)
Christophe Thivrier (Soc)

Delarue
Louis (Rad)

1889 (6 octobre)

Gacon Jules
(Rad)

Pierre Ville (Rép)
Pierre Mathé (Gauche)

Alexandre Dumas
Christophe Thivrier (Soc)

Labussière
Alphonse (Rép)

1885 (4 oct.) Liste

Préveraud
Honoré (Rép)

Pierre Mathé (Gauche)
Paul Rondeleux (Rép)

Pierre Aujame (Rép)
François Simonet (Rad)

Labussière
Alphonse (Rép)

1881 (21 août)

Victor Cornil, puis
Préveraud en 82

Félix Datas (Soc)
Jean Vinatier (Rad)

Joseph Chantemille (Rép)
François Simonet (Rad)

Labussière
Alphonse (Rép)

1877 (14 octobre)

Victor Cornil
(Rép)

Louis Laussédat (Rép)
Sosthène Patissier (Rép)

Joseph Chantemille (Rép)
Jean Defoulenay (Rad)

Jean Bonnaud
(Rép)

1876 (20 février)

Victor Cornil
(Républicain)

Louis Laussédat (Rép)
Sosthène Patissier (Rép)

Joseph Chantemille (Rép)
Jean Defoulenay (Rad)

Alfred Adrian
(Rép)

1871 (8 février)
 Liste : 7 sièges

Louis Montlaur
Aurelle Paladines

Etienne Méplain
Sosthène Patissier

Louis de Montaignac
Charles Martenot

Léon Riant

 

1936 (3 mai) *  Ce carton plein de la SFIO (7 députés sur 7) au Front populaire est atténué aux élections complémentaires du 3 janvier 1937 (Lucien Lamoureux est élu après démission de Barbier) et du 30 avril 1939 (Eugène Jardon, vigneron PC, devient député au poste de Marx Dormoy, élu sénateur le 23 octobre 1938). Marx Dormoy, Eugène Jardon et Isidore Thivrier seront parmi les 80 refusant les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 40.

 

 

Second Empire (quatre élections en 18 ans)

 

·       1re élection de 1852 : l’Allier a deux députés (le baron de Veauce et Gilbert Desmaroux de Gaulmin).

·       3 autres élections de 1857, 1963 et 1867 : 3 députés (tous “ Candidats officiels ”)
Eugène Cadier de Veauce (1re Circ. Moulins) et Desmaroux-Gaulmin (2e circ. Lapalisse) sont constamment réélus.
Pour la 3e circonscription (Montluçon) : Paul Rambourg est élu en 1857, Édouard Fould (neveu du ministre Achille Fould) en 1963 et Stéphane Mony (maire de Commentry) en 1869.

 

 

Sénateurs de l’Allier (depuis 1876)

 

Ve République : deux sièges

 

Jean Cluzel est né le 18 novembre 1923. Diplômé de Sciences-Po Paris, il a d’abord été chef d’entreprise, PDG des Carrières de Bransat (à côté de Saint-Pourçain). En 1955, il crée les « Carrefours Positions » (378e en décembre 2003) où se succèdent des conférenciers éminents au plan national, bourbonnais et vichyssois. Président de la CCI de Moulins-Vichy six ans de 1968 à 1974, il fait une remarquable carrière politique : conseiller général dès septembre 1967, il est président du Conseil général treize ans (1970-1976 et 1985-1992), regroupant les candidats et élus de droite sous la bannière URB (Union républicaine pour le Bourbonnais). Il est sénateur 27 ans, de 1971 à 1998, où il est chargé de l’audiovisuel. Jean Cluzel est élu, le 16 décembre 1991, membre de l’Institut (Académie des Sciences morales et politiques), au fauteuil de l’économiste Jean Fourastié, le père de la formule des « Trente glorieuses ». Il est secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences morales et politiques. Jean Cluzel est l’auteur de livres très documentés sur la télévision, les institutions et le Bourbonnais (Anne de France en octobre 2002, chez Fayard). Son épouse Madeleine a aussi publié des poèmes.

 

2014 (28 septembre)

Gérard Dériot (URB) et Claude Malhuret (maire UMP de Vichy)

2008 (21 septembre)

Gérard Dériot (URB) et Mme Mireille Schurch (PC)

1998 (septembre)

Gérard Dériot (URB) et Bernard Barraux (UR)

1989 (24 septembre)

Jean Cluzel (URB) et Bernard Barraux (URB), né le 5 février 1935

1980 (28 septembre)

Jean Cluzel (URB) et André Rabineau (URB né 16 janvier 1911  † 15 février 2009)

1971 (26 septembre)

Jean Cluzel (URB) et Jean Nègre (PDS), né le 23 juin 1907
(André Rabineau, URB, remplace Jean Nègre décédé le 8 mai 1972)

1962 (23 septembre)

Georges Rougeron (SFIO : 1911-2003) et Roger Besson (SFIO)
(Pierre. Gonard remplace Roger Besson décédé le 23 novembre 1970)

1959 (26 avril)

Georges Rougeron (SFIO) et Fernand Auberger (SFIO)
(François Minard remplace Fernand Auberger décédé le 6 mai 1962)

 

 

IVe République : deux sièges

 

Le Sénat s’appelle officiellement « Conseil de la République » sous la IVe République.

 

1955 (19 juin)

Fernand Auberger et André Southon (socialistes)

1948 (7 novembre)

Fernand Auberger et André Southon (socialistes)

1946 (8 décembre)

Marcel Guyot (PC) et André Southon (socialistes)

 

 

IIIe République : trois sièges

 

1938 (23 octobre)

Jean Beaumont (Rad) - Marx Dormoy (SFIO) - Albert Peyronnet (Soc)

1929 (20 octobre)

Jean Beaumont (Rad) - Marcel Régnier (Rad) - Albert Peyronnet (Soc)

1921 (9 janvier)

Jean Beaumont (Rad) - Marcel Régnier (Rad) - Albert Peyronnet (Soc)

1912 (7 janvier)

Jules Gacon (Rad) - Pierre Ville (Rad) - Albert Peyronnet (Soc)

1903 (4 janvier)

Jules Gacon (Rad) - Pierre Ville (Rad) - Michel Boissier (Rad)

1894 (9 janvier)

Charles Bruel - Joseph Chantemille - Victor Cornil

1885 (25 janvier)

Charles Bruel - Joseph Chantemille - Victor Cornil

1876 (30 janvier)

Eugène Cadier de Veauce - Louis Chantemerle - Charles Martenot

 

 

 

ALLIER

 

Sous-Préfets de Vichy (depuis 1941)

 

Ve République

 

Depuis le 2 septembre 2016

Sylvaine Astic (née en 1969)

Depuis 2013 (16 septembre) à 2016

Jean Almazan

2012 (1er janvier) à 2013 (sept)

Fabienne Balussou (38 ans)

2005 (23 août) à 2011 (déc.)

Jean-Pierre Maurice

1997 (septembre) à 2005 (août)

René Fertier

1995 (juin) à 1997 (septembre)

Gérard Broque

1992 (août) à 1995 (juin)

Janine Louis (en retraite à Vichy)

1988 (septembre) à 1992 (août)

Félix Ménoni (en retraite à Vichy)

1985 (septembre) à 1988 (septembre)

Yves Villerey

1982 (juin) à 1985 (septembre)

Jean Sékutowicz

1979 (octobre) à 1982 (juin)

François Léonelli

1974 (septembre) à 1979 (octobre)

Jean Keller

1967 (octobre) à 1974 (septembre)

Georges Ricci

1962 (septembre) à 1967 (octobre)

Gabriel Labrunie

 

IVe République

 

1957 (octobre) à 1962 (septembre)

Bernard Laugier

1954 (août) à 1957 (octobre)

Jean Bozzi

1952 (février) à 1954 (août)

Marcel Turon

1949 (mai) à 1952 (février)

Maurice Doublet (décédé en avril 2001)

1945 (août) à 1947 (janvier)

Marcel Diébolt (décédé en septembre 2002)

 

État Français

 

1944 (août) à 1945 (août)

Guilhaume

1943 (mai) à 1944 (août)

Louis Maymat

1942 (oct.) à 1943 (mai)

Henry Trémeaud

1940 (octobre) à 1942 (octobre)

Pierre Marage (SP à Vichy en août 1941)

Juillet 1940 (SP encore à Lapalisse)

Aubignat (a remplacé Claudius Vernay)

 

La Sous-préfecture est déplacée de Lapalisse à Vichy par arrêté du 28 août 1941.

Louis Lépine fut sous-préfet de Lapalisse de janvier 1878 au 25 mars 1879.

 

Sous-préfets de Lapalisse (dont dépend Vichy) au Second Empire :

1869 (août) à 1870 (septembre)

Jolivot (fin du Second Empire)

1867 (31 oct.) à 1869 (4 août)

Rouchez d’Aubanel

1865 (25 octobre) à 1867 (31 oct.)

De Valicourt (5e cure Vichy de Napo III)

1864 (11 mars) à 1865 (25 octobre)

Delambre (4e cure Vichy de Napo III)

1858 (23 sept.) à 1864 (11 mars)

De Vaissière (3 cures de Napo III à Vichy)

 

Le 1er sous-préfet de Lapalisse fut Jean-Marie Cossonnier d’avril 1800 à 1814.

La Sous-préfecture de Gannat est supprimée en l’été 1926 par Albert Sarrault,
ministre de l’Intérieur d’un gouvernement Poincaré.

 

 

Préfets de l’Allier

 

Depuis septembre 2016

Pascal Sanjuan (53 ans)

2014 (19 mai) à août 2016

Arnaud Cochet (né le 2 juillet 1959)

2012 (août) à mai 3014

Benoît Brocard (après législatives de juin 2012)

2011 (juin)  à 2012 (août)

Jean-Luc Marx (110e préfet de l’Allier)

2009 (janvier) à 2011 (juin)

Pierre Monzani (né le 12 mai 1958)

2005 (22 août) à janvier 2009

Patrick Pierrard

2003 (juin) à 2005 (août)

Patrick Subrémon (né le 25 novembre 1947)

2000 (juin) à 2003 (juin)

Dominique Bellion

1998 (juin) à 2000 (juin)

Philippe Grégoire

1993 (mai) à 1998 (juin)

Paul Masseron

1989 (janvier) à 1993 (mai)

Éric Degrémont (décédé le 18 décembre 1999)

1986 (avril) à 1989 (janvier)

Alain Bidou (décédé)

1985 (mars) à 1986 (avril)

Alfred Leroux

1982 (juin) à 1985 (mars)

Madhi Hacène (100e préfet de l’Allier)

1980 (décembre) à 1982 (juin)

Jean-Marie Coussirou

1978 (mai) à 1980 (décembre)

Jean Busnel

1976 (septembre) à 1978 (mai)

Christian Dablanc (décédé en juin 1989)

1974 (juin) à 1976 (septembre)

Jean Hély

1973 (octobre) à 1974 (juin)

Jean-Marie Arbelot

1971 (octobre) à 1973 (octobre)

Marc Gorsse

1968 (août) à 1971 (octobre)

Francis Laborde

1967 (juillet) à 1968 (août)

Alfred Diefenbacher

1964 (septembre) à 1967 (juillet)

Jacques Bruneau

1963 (février) à 1964 (septembre)

Marcel Segaud (décédé le 14 mai 1973)

1959 (mai) à 1963 (février)

Raymond Chevrier (décédé en octobre 1976)

 

 

1956 (septembre) à 1959 (mai)

Édmond Dauzet

1955 (juillet) à 1956 (septembre)

Robert Vignon

1952 (octobre) à 1955 (juillet)

Jean Ghisolfi

1949 (février) à 1952 (octobre)

Henry Castaing

1944 (septembre) à 1949 (février)

Robert Fleury

 

 

1943 (8 février) à 1944 (2 septembre)

Marcel Picot (État français)

1940 (17 sept.) à 1943 (8 février)

Lucien Porte (État français)

1934 (novembre) à 1940 (septembre)

Louis Adam (en place au 10 juillet 1940)

...

 

1877 à 1886

Olivier Lefèvre d’Ormesson (grand-père de Jean)

...

 

6 au 23 septembre 1870

Victor Cornil (1er préfet de la IIIe République)

1866 (décembre)-1870 (septembre)

Baron Serviatus (fin du Second Empire)

1863 (6 juillet)-1866 (25 décembre)

Le Masson (3 dernières cures Napo III à Vichy)

1856 (26 novembre)-1863 (6 juillet)

Simon Genteur (2 premières cures Napoléon III)

1853 (novembre)-1856 (novembre)

Paul Delahante (maladroit et révoqué)

1849 (20 novembre)-1851 (7 mars)

Émile de Maupas (futur préfet de police
lors du coup d’état du 2 décembre 1851)

 

 

1800 (1° mars) à 1801 (23 janvier)

Jacques Huguet (1751-1819) - 1er préfet installé

 

 

Présidents du Conseil régional d’Auvergne

 

6/  René Souchon (PS, Aurillac) : après le décès de Pierre-Joël Bonté le 18 janvier 2006

5/  Pierre-Joël Bonté : depuis les élections régionales du 28 mars 2004 (majorité PS-PC-Verts)

4/  Valéry Giscard d’Estaing (né le 2 février 1926) : du 16 mars 1986 au 28 mars 2004 (18 ans)
     (majorité UDF-RPR maintenue aux élections de mars 1992 et 1998)

3/  Maurice Pourchon (1936-1995) : d’octobre 1977 à mars 1986 (majorité de gauche)

2/  Augustin Chauvet (né en 1900) : du 31 janvier au 17 octobre 1977

1/  Jean Morellon (né en 1921) : du 11 janvier 1974 au 31 janvier 1977 (majorité UDF-RPR)

 

La loi du 5 juillet 1972 crée les Régions qui sont installées en janvier 1974.

Le Conseil Régional n’est élu au suffrage universel que depuis mars 1886 (loi du 2 mars 1982).

 

 

Hôtes célèbres

 

Classement par statut social et date de venue.

Le signe + signifie des « venues ultérieures » à Vichy.

(Cette liste exclut les vichyssois d’adoption)

 

Rois, reines, princes, empereurs...

 

Napoléon III : cinq séjours à Vichy (1861-1866)

Buste J.-B. Barre de 1852 dans le parc d’Allier

 

Trente-cinq pages du livre « Vichy Charme » (2006) détaillent les venues à Vichy des visiteurs célèbres…

 

 

Jules César

- 52
(juin)

Au retour de la bataille de Gergovie, César franchit un pont à Vichy.
Il retrouve et soumet Vercingétorix à Alésia en septembre….

Charles VII

1440

Celui qui a été sacré par Jeanne d’Arc en 1429 à Reims passe à Vichy le 17 juillet 1440 pour aller rencontrer le Dauphin (futur Louis XI) à Cusset.

Louis XI

1440

Le futur Louis XI se soumet à son père Charles VII le 17 juillet 1440 à Cusset (fin de La Praguerie).

Charles IX

1566

Loge la nuit du 26 au 27 mars 1566 au couvent des Célestins, avec sa mère Catherine de Médicis, lors d’une tournée de propagande en France.

Charles d’Aubigné

1682 +

Le frère de Madame de Maintenon vient aussi en 1683 et y meurt en 1703.

Adélaïde et Victoire

1785

« Mesdames » : filles de Louis XV et tantes de Louis XVI, alors roi.
Cure de Victoire (1733-1799), accompagnée par Adélaïde (1732-1800).

Louis XVIII

1785

Comte de Provence, le futur Louis XVIII vient voir ses tantes Adélaïde et Victoire à Vichy du 21 au 27 juin 1785.

Letizia Bonaparte

1799

La mère de Napoléon (46 ans) en cure le 9 août, avec son fils Louis.
Le 4 septembre 1799, elle est témoin à l’état civil de la naissance de Madeleine Letizia Georgeon, fille de son hôtelière.

Louis Bonaparte

1799

Âgé de 20 ans, le frère de Napoléon Ier, futur roi de Hollande et père de Napoléon III, accompagne sa mère Letizia en cure.

Joseph Fesch

1800

Le cardinal, oncle maternel de Napoléon Ier, passe un mois en cure.

Julie Clary

1813 +

L’épouse de Joseph Bonaparte vient avec sa sœur Désirée Clary..

Comtesse du Cayla

1813

Elle était la favorite du comte de Provence, frère de Louis XVI, devenu Louis XVIII en 1814. La Comtesse meurt en 1850.

Duchesse d’Angoulême

1814 +

La fille de Louis XVI est venue six étés en cure à Vichy : en 1814, 1816, 1818, 1821, 1826 et 1830. Née en 1778, elle décède en 1851, à 72 ans.

Nathalie de Noailles

1816

Duchesse de Mouchy, elle est l’amie de Chateaubriand.

Comte Molé

1816

Le comte Mathieu Molé sera président du conseil sous Louis-Philippe.

Prince de Joinville

1845 +

Il était le troisième fils de Louis-Philippe. Il revient en 1971

Comte Walewski

1845 +

Fils naturel de Napoléon Ier et de la comtesse polonaise Marie Walewska.

Eugène Rouher

1855 +

Voisin de Riom et Broût-Vernet, il est présent aux cures de Napoléon III.

Napoléon III

1861 +

Cinq cures en : 1861, 1862, 1863, 1864 (non venu en 1865) et 1866.

Duc de Morny

1861 +

Demi-frère de Napoléon (ressemblance parfaite), présent avec l’Empereur.

Marie-Ch. d’Espagne

1861

Marie-Christine d’Espagne (1806-1878), ex-régente, rencontre Napoléon III (qui vient de lui racheter La Malmaison) à Vichy en août 1861.

Juan Prim

1861 +

Le général espagnol reviendra plusieurs fois à Vichy

Eugénie Impératrice

1863

Arrivée le 23 et repartie le 27 juillet (elle n’est jamais revenue à Vichy).

Léopold Ier

1864

Le roi des Belges, Léopold Ier, logeait au chalet de Clermont-Tonnerre.

Ismaïl Pacha

1865

Vice-roi d’Égypte, il loge au chalet de Clermont-Tonnerre.

Prince impérial

1866

Loulou, fils de Napoléon III et d’Eugénie, est à Vichy du 4 au 7 août.

Plon-Plon

1866

Fils du roi Jérôme, le prince Napoléon est le cousin de Napoléon III.

Charles XV

1868

Roi de Suède et petit-fils du général Bernadotte et de Désirée Clary.

Duchesse Marie

1869

La Grande Duchesse, sœur du Tsar Alexandre. II, loge au chalet des Roses en 1869.

Duc d’Aumale

1871

Le duc d’Aumale et le prince de Joinville, fils de l’ex-roi Louis-Philippe.

Pedro II

1891

Pédro II avait été empereur du Brésil de 1831 à 1889.

Grand Duc Alexis

1891 +

Le Grand Duc Alexis, 2e frère du Tsar Alexandre III, reviendra en 1893.

Charles XV

1895

Roi de Suède et de Norvège.

Ranavalona III

1896

La dernière reine de Madagascar, de 1883 à 1897 (déposée par Galliéni).

Shah de Perse

1905

Fastueuses réception et fêtes, pendant les 15 derniers jours d’août.
Il assiste au spectacle de Buffalo Bill le 20 août 1905 !

Paul de Russie

1910

Le Grand Duc Paul de Russie fait un séjour à Vichy.

Manuel II

1910

Ex-roi du Portugal.

Moulay Hafid

1912 +

Le sultan du Maroc (depuis 1907) jetait des pièces d’or sur son passage !

Roi du Monténégro

1916

Le roi et la reine du Monténégro font un séjour à Vichy.

Karageorgevitch

1921

Prince régnant de Serbie, Alexandre Karageorgévitch, en cure.

Mohammed V

1925

Le sultan du Maroc Mohammed V en visite à Vichy.

Ferdinand Ier

1926

Le roi de Roumanie (depuis 1914) visitera Glozel. Il décède en 1927.

Fouad Ier

1927-29

Le roi d’Égypte (jusqu’à sa mort en 1936) vient à Vichy en 1927 et 1929.

Fayçal Ier

1927

L’Émir Fayçal, roi d’Irak occupe tout un étage de l’hôtel du Parc.

Mohammed V

1929

Alors sultan du Maroc depuis 1927, il sera le premier roi en 1957.

Sidi Ahmed Pacha

1930 +

Le Bey de Tunis (né en 1862) reviendra à Vichy en 1932 et 1934.

El Mokri

1933 +

Le Grand Vizir du Maroc sera un habitué de Vichy jusqu’en 1955.

Farouk Ier

1937

Roi d’Égypte depuis un an, fils de Fouad Ier, vient avec la famille royale.

Comte de Paris

1942 +

Henri d’Orléans (1908-19 juin 1990) est à Vichy en 1942 et 1962

Prince Napoléon

1942 +

Le Prince Napoléon (1914-1997), petit-fils de Plon-Plon, passe à l’Hôtel des Lilas mi-décembre 1942, avant de tenter de passer en Espagne.
Il revient à Vichy le 27 août 1956 (signe le Livre d’or de la ville, avec le maréchal Juin) et enfin le dimanche 8 juillet 1984 pour inaugurer l’esplanade Napoléon III.

El Glaoui

1947 +

La Pacha de Marrakech vient à Vichy jusqu’en 1951.

Rainier de Monaco

1950 +

Le Prince Rainier de Monaco reviendra à Vichy le 27 juin 1954.

Grace de Monaco

1977 +

La Princesse était une fidèle cliente de la clinique du Dr Pathé.

 

 

Présidents de la République

 

Quinze présidents de la République (sur 23, soit 65,22 %) sont venus à Vichy,
que ce soit avant (comme Napoléon III devenu empereur), pendant ou après leur mandat.

 

Adolphe Thiers

1842 +

Thiers vient régulièrement à Vichy avec ses trois femmes Dosne (son épouse Élise, sa belle-sœur Félicie et sa belle-mère Sophie) de 1842 à 1853. Il était alors un ex-président du Conseil de Louis-Philippe (en 1836 et 1840, décidant le retour des cendres de Napoléon). Après le Second Empire, Thiers sera, de 1871 à 1873, le 1er président de la IIIe République naissante.

Louis-Napoléon
Bonaparte

1861 +

Napoléon III avait été le premier président de la République française, élu le 10 décembre 1848 au suffrage universel. C’est donc un ancien président de la République qui arrive à Vichy le jeudi 4 juillet 1861 sous le nom de Napoléon III. L’Empereur fera cinq cures à Vichy (non venu en 1865) jusqu’à son départ définitif le mardi 7 août 1866.

Mac Mahon

1866

Le Maréchal, duc de Malakoff, est présent à Vichy lors de la dernière cure de Napoléon III début août 1866.

Sadi Carnot

1880

Sous-secrétaire d’État au Travaux publics lors de sa venue à Vichy le 1er août 1880, il sera président de la République de 1887 à son assassinat par l’anarchiste Caserio en 1894 à Lyon.

Albert Lebrun

1893 +

Venu jeune ingénieur à Vichy en 1893, Lebrun revient à Vichy en président de la République le 21 mai 1933 pour inaugurer les nouveaux bains Callou. Présent à Vichy le 10 juillet 1940, il sera donc le dernier président de la IIIe République.
Non rancunier, il reviendra pour deux conférences au Grand Casino l’été 1946 et le 27 juillet 1949. Il décède le 6 mars 1950.

Félix Faure

1895

Le Président de la République en titre (depuis quatre mois ½) est accueilli somptueusement le 31 mai 1895 pour inaugurer une statue Le Génie des eaux de Mombur, place de la gare.

Raymond Poincaré

1901 +

Venu jeune avocat à Vichy en décembre 1901 (procès du « Sou par bouteille »), l’ancien président de la République pendant toute la Première Guerre mondiale revient à Vichy le 10 mai 1923, en Président du Conseil d’Alexandre Millerand, pour un congrès d’Anciens combattants.

Gaston Doumergue

1910

Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, Gastounet inaugure le 18 septembre 1910 la statue de Victor Cornil à Cusset, en présence du fameux préfet de police Louis Lépine.

René Coty

1940

Sénateur depuis 1936, il vote à Vichy les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Il est élu président le 23 décembre 1953 au 13e tour de scrutin et facilite le retour du général de Gaulle en 1958.

Vincent Auriol

1940 +

Déjà venu à Vichy lors du vote (avec les 80) du 10 juillet 1940, l’ex-président de la République revient en cure en août 1950 (petite incertitude), puis en septembre 1954 et 1957.

François Mitterrand

1942 +

Mitterrand est fonctionnaire à Vichy entre le 19 janvier 1942 et le 11 novembre 1943. Son passé « Vichyssois » (avec Francisque) ne sera connu du grand public qu’en 1994 avec la publication du livre Une Jeunesse française de Pierre Péan.

François Mitterrand revient à Vichy, en cure en 1963. Il participe aussi le 12 novembre 1976 à un meeting salle des Ailes pour soutenir le candidat socialiste Jean-Michel Belorgey.

Devenu président de la République, il assiste le 21 août 1982 à Bellerive au mariage de la fille de son ami Guy Ligier avec le dentiste Bruno Darot. Pendant ses 14 années de présidence, François Mitterrand viendra de nombreuses fois jouer au golf à Bellerive, évitant soigneusement le centre-ville de Vichy.

Charles De Gaulle

1956


1959

Le Général participe le dimanche après-midi 6 mai 1956, pendant sa traversée du désert, à un congrès des Anciens de Dachau organisé au Majestic par Edmond Michelet.

Trois mois après son élection à la présidence de la République, il revient à Vichy en visite officielle le vendredi 17 avril 1959. Accueilli à 13 heures à l’hôtel de ville par le maire Pierre Coulon, il repart à 15 h 19 vers Moulins, après un déjeuner et une allocution sous la pluie s’achevant par « Vive Vichy ! ».

Giscard d’Estaing

1966 +

VGE donne le 28 novembre 1966 une conférence au CCVL.
Ministre des Finances, il remet le 2 juillet 1973 la Légion d’honneur au Dr Jacques Lacarin, maire de Vichy.

Il revient en président, le 7 décembre 1978, pour un important congrès de la Datar avec son premier ministre Raymond Barre. Depuis son départ de l’Elysée, ses visites à Vichy ont été fréquentes, à titre privé (amateur d’opéra) ou en tant que président du Conseil d’Auvergne (18 ans de 1986 à 2004).

Jacques Chirac

1972


1977

Ministre de l’Agriculture de Pierre Messmer, Jacques Chirac clôture le 12 octobre 1972 un congrès agricole à la MJC.

Maire de Paris depuis cinq mois, il est reçu le 9 novembre 1977 (sept ans après le décès du général de Gaulle) à l’hôtel de ville de Vichy lors d’une tournée électorale en faveur du RPR.

Nicolas Sarkozy

2004

Ministre des Finances, il signe un contrat de pays le 21 juillet 2004, avant de faire une « causerie UMP » à l’Aletti Palace. A la mairie, il signe sur le livre d’or de la ville : « Votre ami ! ». Il est le sixième président de la Ve République (et le 23e depuis 1848), élu le 7 juin 2007.

 

 

Quelques autres hommes politiques

 

Un nombre incalculable de ministres, de Premiers ministres sont venus à Vichy.

 

Mathieu Molé

1816

Futur président du Conseil (1836-1839) de Louis-Philippe.

Cunin-Gridaine

1842 +

Ministre du commerce de Louis-Philippe et habitué de la station.
La rue Cunin-Gridaine remplace la rue du Parc (actuelle rue Wilson).

Pierre de Falloux

1849

Le Comte était alors ministre de l’Instruction publique.

Eugène Rouher

1850 +

Le Riomois était alors ministre de la Justice. Il reviendra souvent à Vichy avec Napoléon III. Il est enterré à Broût-Vernet dans un petit temple.

Saint-Arnaud

1853

Le Maréchal, auteur du coup d’État, était ministre de la Guerre.

Napoléon III

1861 +

Ex-président de la République (la Seconde) de décembre 1848 à 1852.

Achille Fould

1862 +

Ministre des Finances de Napoléon III, il se fera construire un chalet.

Marquis de Galliffet

1863

Futur « boucher de la Commune » et ministre de la Guerre en 1899.

Émile Ollivier

1866

Présent à Vichy lors de dernière cure de Napoléon III en 1866, Émile Ollivier sera chef du gouvernement parlementaire du 2 janvier au 9 août 1870. Il meurt, oublié, le 20 août 1913.

Challemel-Lacourt

1883

Paul-Armand est ministre des affaires étrangères de Jules Ferry.

Édouard Lockroy

1889

Époux de la veuve de Charles Hugo, il était ministre de l’Instruction.

Jules Ferry

1889

Il n’avait alors plus de fonction ministérielle.

Charles Dupuy

1893

Le président du Conseil en exercice vient en cure.

René Viviani

1907

Alors ministre du Travail : futur président du Conseil en 1914-1915.

Maréchal Lyautey

1909
1912

Venu deux années en cure à Vichy : en 1909 et 1912. Il fut en 1922 président d’honneur de la Maison des missionnaires auquel il fit des dons.

Louis Barthou

1913

Président du conseil, il assiste le 12 mai à la 39° fête de la gymnastique.
Il meurt le 9 octobre 1934 dans l’attentat de Marseille.

Clemenceau

1920 et
1921-22

Le « Tigre », vainqueur de la Grande guerre, battu à l’élection prési-dentielle viendra à Vichy trois étés de suite : en juillet 1920, 1921 et 1922.

Albert Sarrault

1928

Ministre de l’Intérieur, il inaugure le 23 septembre l’actuelle mairie.

Maréchal Pétain

1928
40-44

Nuit du 16 au 17 juillet 1928, à l’hôtel Radio.
Chef de l’État français à Vichy, capitale provisoire jusqu’au 20 août 1944.

Édouard Herriot

1931
1940

Conférence sur Beethoven le 13 septembre 1931, suite à son livre de 1929.
L’ex-président du Conseil 1924 et 1932 est à Vichy le 10 juillet 1940

Georges Mandel

1935

Le ministre des PTT inaugure la nouvelle (actuelle) poste
et le nouveau (actuel) marché couvert, place du Catalpa (actuel PV Léger).

Ministres

1940

1944

Pratiquement tout le personnel politique de la IIIe République (sauf PMF) sera à Vichy le mercredi 10 juillet 1940 dans le théâtre du Grand Casino pour le vote des « pouvoirs constituants » au maréchal Philippe Pétain :
notamment les présidents du Conseil (anciens ou futurs) Léon Blum, Édouard Daladier, Félix Goin, Édouard Herriot, Joseph Laniel, Antoine Pinay, Henri Queuille, Paul Ramadier, Paul Raynaud.

Maurice Schumann

1947 +

Est venu passer chaque année un mois de vacances, l’été à Vichy.
La voix de la France libre était très lié au médecin thermal René James.

Georges Bidault

1952 +

Natif de Moulins, deux fois président du Conseil, en 1946 et 1949-1950, il vient en cure en 1952, 1953 et 1954 et donne le 4 septembre 1957 une conférence au Grand Casino. Il est décédé le 27 janvier 1983.

André Marie

1952

Le président du Conseil de l’été 1948 est reçu à la mairie de Vichy le 15 septembre 1952, alors qu’il est ministre de l’Éducation nationale de Pinay.

Raoul Salan

1968 +

Le général Salan, né en 1899, avait épousé une Vichyssoise en 1939 et s’installe à Vichy en 1968 à sa libération de la prison de Tulle (condamné pour le putsch d’Alger d’avril 1961 et l’OAS). Décédé le 3 juillet 1984, il est enterré à Vichy (aux Bartins). Sa femme, née Bouguin, le rejoint en 1998.

Pierre Messmer

1973

Premier ministre de Pompidou, Pierre Messmer (né en 1916) est présent à Vichy le 26 août 1973 pour le championnat de France de parachutisme, avec Pierre Mazeaud, alors secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports. Pierre Mazeaud, et actuel président du Conseil constitutionnel.

Raymond Barre

1978 +

Premier ministre, il participe à un congrès de la Datar le 7 décembre 1978.
Visites (privées) à sa sœur (Madame Lincoln) qui réside à Vichy.

J.-F. Lamour

1980 +

Jean-François Lamour, champion olympique de sabre en 1984 et en 1988, participe à plusieurs stages au Centre omnisports. Il revient le 18 octobre 2005, comme ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, inaugurer une salle au CREPS et recevoir les associations à la mairie.

Alain Juppé

1987

Le futur Premier ministre de Jacques Chirac en 1995-1997 signe le 29 septembre le « Plan thermal » dit aussi « Accords Juppé » sur la rénovation de Vichy (centre de santé Célestins et reconstruction Callou).

Alain Poher

1989

Président du Sénat (un bail de 25 ans au total) et deux fois président de la République par intérim en 1969 et 1974, Alain Poher préside le 29 mai 1989 un congrès des « Élus bourbonnais » à Vichy.

Michel Rocard

1989

Premier ministre, il assiste le 10 juillet à la cérémonie des « 80 ».

Ségolène Royal

1993

Elle rencontre Gérard Charasse.

Lionel Jospin

1997 +

Visites (privées) à sa belle-mère (Madame Agazinski) qui réside à Vichy.

Strauss Kahn
Dominique

2005

Dominique Strauss Kahn, ancien ministre des Finances de Jospin et marié à Anne Sinclair, vient soutenir les grévistes de Sediver lors de la journée de grève du 10 mars 2005.

Jack Lang

2005

L’ancien ministre de la Culture de François Mitterrand est invité à une réunion le PS local le samedi 5 novembre 2005.

André Lajoinie

2006

L’ancien candidat communiste de 1988 vient vivre en retraite à Vichy

Luc Ferry

2006

Entretien public le 28 avril 2006 à l’Aletti Palace avec Sylvain Beltran.

Edith Cresson

2006

Entretien public le 5 décembre 2006 à l’Aletti Palace avec Sylvain Beltran.

Charles Pasqua

2007

Entretien public le 13 juillet 2007 à l’Aletti Palace avec Sylvain Beltran.

 

 

Ecrivains, artistes, sportifs et personnalités diverses

 

Ecrivains

 

Madame de Lafayette

1656 +

L’auteur de la « La princesse de Clèves » (1678) vient en 56, 57 et 58

Esprit Fléchier

1665

Le futur évêque de Nîmes (1632-1710) et auteur des Oraisons funèbres est à Vichy dont il sera le premier propagandiste.

Madame de Sévigné

1676-1677

2 cures pour ses mains en 1676 (5 semaines) et 1677 (3 semaines).

Chateaubriand

1805

René (1768-1848) est rejoint son épouse Céleste, en cure à Vichy.

Alphonse Lamartine

1817
1860

Le grand poète (1790-1869) vient, à 27 ans, soigner son foie à Vichy.
Il serait revenu à Vichy en 1860.

Alexandre Dumas

1831 +

Alexandre Dumas père viendra jusqu’en 1834.

Eugène Scribe

1847 +

Auteur dramatique, alors très en vogue, reviendra en 1858

Alphonse Karr

1855

L’auteur (1808-1890) des Guêpes, réputé pour ses bons mots, compose à Vichy son roman Hortense.

Boucher de Perthes

1857

Le père de la préhistoire française passe une semaine à Vichy.

Yvan Tourgueniev

1859
1862-1863

L’écrivain russe logea à l’hôtel du Louvre, rue de Nîmes.
Il est revenu à Vichy en 1862 et en 1863.

Gustave Flaubert

1862 +

Accompagne en août 1862 et 1863 sa mère en cure à Vichy.

Les frères Goncourt

1867-1868
1893

Edmond et Jules de Goncourt sont en cure à Vichy en 1867 et 1868.
Edmond revient seul en 1893 (Jules était décédé en 1870 à 40 ans).

Comtesse de Ségur

1871

L’auteur en 1864 des « Malheurs de Sophie » (1799-1874) était la fille du gouverneur de Moscou lors de l’incendie de 1812 par Napoléon Ier.

Adolphe Guéroult

1872

Décès de ce journaliste saint-simonien alors réputé, né en 1810.

Walter Scott

1876

Le romancier écossais arrive, avec son épouse, le 13 août 1876.

Paul Déroulède

1890

Le fameux poète nationaliste (1846-1914)

Edmond Rostand

1898

L’auteur de Cyrano (1868-1918) est à Vichy le 3 juillet 1898.

Jean Giraudoux

1901 +

L’auteur de La Guerre de Troie n’aura pas lieu et d’Ondine dont le père est nommé percepteur à Cusset en 1901 vient voir sa famille à Cusset (son frère Alexandre s’installe médecin en 1906) jusqu’en 1943. Jean Giraudoux décède à Paris fin janvier 1944.

André Gide

1912

Cure littéraire de Gide (1869-1951), grand ami de Valery Larbaud.

Jean-Paul Sartre

1914

Le philosophe est venu à Vichy pendant la Guerre de 14-18.

René Barjavel

1925 +

Né en 1911, le futur auteur à succès de romans de sciences fiction (Ravage en 1943), a été élève au collège de Cusset de 1925 à 1928, puis surveillant en 1929. Journaliste au Progrès de l’Allier à Moulins jusqu’en 1935, il était souvent présent à Vichy.

Il revient ensuite occasionnellement (encore le 28 novembre 1980, pour un repas avec les Anciens du collège de Cusset), avant de décéder le 25 novembre 1985.

Jean Guitton

1930 +

Le philosophe (1901-1999), fervent catholique, a été d’octobre 1930 à 1935 professeur de philosophe au lycée Banville de Moulins.

Sacha Guitry

1933 +

Guitry vient jouer à Vichy la 1re fois le 15 août 1933 avec Jacqueline Delubac, l’auteur-comédien revient en juillet 1939. Pendant la guerre, il joue encore plusieurs fois à Vichy (dont Vive l’Empereur le 14 mars 1942 devant le maréchal Pétain) jusqu’au 15 août 1944, ce qui lui vaudra bien des ennuis à la Libération…

Saint-Exupéry

1938 +

Venu en cure en 1938 et, à nouveau à Vichy, en octobre 1940.

James Joyce

1940

Fréquentes visites à Valery Larbaud, depuis Saint-Gérand-le-Puy.

Samuel Becket

1940

L’écrivain irlandais descend à l’hôtel Beaujolais en juin 1940.

Joseph Kessel

1940

Russe juif de naissance (1898-1979), le parolier du Chant des partisans (en 1943 à Londres) passe à Vichy en septembre 1940.

Eugène Ionesco

1941 +

Le dramaturge (1912-1994) de la Cantatrice chauve passe deux ans à Vichy comme attaché à l’ambassade de Roumanie.
Il reviendra en mai 1977 présider un jury de Théâtre Amateur.

Charles Maurras

1942

Donne une conférence le 10 décembre au Casino des Fleurs.

André Maurois

1947 +

Plusieurs conférences au Casino de Vichy entre 1947 et 1965.

Jules Romains

1949

Conférence de l’auteur des Copains au Grand Casino, le 24 août.

Max-Pol Fouchet

1962

Poète et homme de communication : conférence au CCVL.

Marcel Achard

1965

Conférence au Centre Culturel Valery Larbaud (1899-1974).

Alain Decaux

1966 +

L’historien donne une conférence le 30 juin 1966. Bien d’autres historiens réputés viendront faire des conférences à Vichy :
Henri Amouroux (encore le 20 janvier 2006, peu avant son décès le 5 août 2007), Pierre Assouline, Georges Bordonove, André Castelot, Jean des Cars, le duc de Castries, Arthur Conte, Adrien Dansette, Georges Duby, Jean Favier, Pierre Guiral, Christian Jacq, Jean Lacouture, Pierre Miquel, Gonzague Saint Bris, etc.

Georges Simenon

1967

En vacances à Vichy et… pour écrire son “Maigret à Vichy”.

Michel Déon

1986

L’Académicien (né le 4 août 1919) devient, avec Robert Sabatier, membre du jury du Prix Larbaud à l’arrivée du président Roger Grenier. Il assiste régulièrement à la remise du Prix en juin. Les écrivains Roger Caillois et Roger Nimier ont également participé aux premières remises du Prix Valery-Larbaud à Vichy.

Paul Guth

1987

Le « Naïf aux 40 enfants » a été membre de l’Académie du Vernet.

Sébastien Japrisot

2003

Né à Busset en 1931 sous le nom de Jean-Baptiste Rossi, l’auteur de L’été meurtrier et du livre Un long dimanche de fiançailles est décédé à Vichy le 4 mars 2003 et enterré à Abrest.

 

 

 

Victor Hugo

jamais

Hugo envisageait de venir en cure à la fin des années 1840…

Baudelaire et Proust

jamais

Ils étaient grands consommateurs d’eau de Vichy (en bouteille) !

 

 

Artistes (tous domaines)

 

Liste ci-dessous extrêmement réduite, par rapport au livre « Vichy Charme ».

Pratiquement tous les chanteurs, musiciens et comédiens se sont produits à Vichy…

 

J.-B. Isabey

1813

Jean-Baptiste Isabey (1767-1855), peintre impérial

Mlle Mars

1842

Mlle Mars, née Anne Boutet, est venue à Vichy en 1842.

Eugène Delacroix

1843

Le peintre Eugène Delacroix (1798-1863) est à Vichy. Était-il un fils du duc de Morny, comme Georges Feydeau ?

Isaac Strauss

1844 +

Compositeur et chef d’orchestre pendant les saisons à Vichy (1806-1888).

J.-B. Lassus

1857

Jean-Baptiste Lassus, architecte d’églises et concepteur de la nouvelle église Saint-Saturnin de Cusset, décède à Vichy le 15 juillet 1857.

Miolan-Carvalho

1861

Soprano, alors réputée, se produit à La Rotonde de Vichy.

Claude Monet

1862

C’est sous le nom d’Oscar que le peintre âgé de 22 ans passe 3 semaines de cure à Vichy, en même temps que Napoléon III. Sa présence est à nouveau signalée à Vichy le 4 février 1905.

Virginie Déjazet

1862

Vedette du vaudeville, Déjazet joue devant l’Empereur Napoléon III.

Carrier-Belleuse

1864

Le sculpteur le plus célèbre du Second Empire, après Carpeaux, est présent à la 4e cure de Napoléon III, invité à la table de l’Empereur.
Il exécute à Vichy les Quatre Cariatides et la Nymphe des eaux pour les façades du nouveau Casino inauguré le 2 juillet en 1865.

Jean-François Millet

1866 +

Le peintre  de l’Angelus (1814-1875), vient trois années de suite (1866, 1867 et 1868) en cure à Vichy avec sa femme Catherine.

Tchaïkovski

1876

Le Russe Tchaïkovski, un des plus grands compositeurs du XIXe siècle, s’ennuya (dit-on) à Vichy et abrégea sa cure…

Cézanne

1896 +

Cézanne (1839-1906) vient en cure à Vichy en 1896 et en 1905.

Buffalo Bill

1897 et
1905

Buffalo Bill donne un spectacle le 8 juillet 1897 avec sa troupe de sioux au Concours hippique. Son cirque Wild West revient se produire le 20 août 1905 à Bellerive devant 15.000 personnes dont… le Shah de Perse.

Puvis Chavannes

1997

Le peintre Pierre Puvis de Chavannes dont Alphonse Osbert fut l’élève.

Sarah Bernhardt

1896
1898
1908

Joue Phèdre de Racine, le 30 août 1896, à Vichy.
Interprète La dame aux camélias à l’Eden théâtre de Vichy.
Interprète L’Aiglon d’Edmond Rostand au théâtre du Grand Casino.

Mounet-Sully

1902

Il interprète Ruy Bas avec son frère Paul dans le théâtre flambant neuf.

G. Charpentier

1906

Gustave Charpentier dirige sa création Louise à Vichy.

Coco Chanel

1906

Gabrielle Chanel (1883-1971) est donneuse d’eau dans le hall des Sources.

Jules Massenet

1907

Le compositeur assiste à Vichy à un festival en son honneur.

Max Linder

1909

Il participe en 1909 à un tournoi d’escrime à Vichy (salle Mignot).

Fédor Chaliapine

1911 +

Il chante Don Quichotte de Massenet au Grand Casino (encore en 1935).
Il revient en cure à Vichy en 1929, et en 1932-1933 pour Boris Godounov.

Cécile Sorel

1911 +

La Grande Cécile joue à Vichy Le bois sacré de De Flers et Caillavet.
Elle reviendra jouer de nombreuses fois dans l’entre-deux-guerres, notamment en 1925 pour jouer L’Aiglon et en 1931 pour Le Demi-monde.

Camille Saint-Saëns

1913 et 1917

Déjà venu à Vichy en 1913, Saint-Saëns dirige un opéra au profit des œuvres de guerre le lundi 27 août 1917.

Charlot

1922

Charlie Chaplin à Vichy et Cusset les 23 et 24 septembre 1922.

Arthur Rubinstein

1927 +

Le célèbre pianiste (1886-1982) donne le 30 août 1927, un concert donné au théâtre du Casino. Il revient jouer en 1928 et… le 28 juin 1961.

Serge Diaghilev

1929

Dernière représentation, le 4 août, de ses ballets russes, avant sa mort.

Serge Lifar

1929 +

Serge Lifar danse La Péri de Paul Dukas en 1929. Sa troupe reviendra souvent à Vichy : en 1935, 1941, 1947, 1950 et 1951.

Louis Jouvet

1929 +

Le pharmacien de formation joue Tessa en 1929 à Vichy et reviendra le 2 mars 1941 jouer au théâtre du Grand Casino.

Fernandel

1932 +

Fernandel (Fernand Constantin) joue dans la « Revue de l’amour » en 1932 à l’Elysée Palace. Il revient jouer au théâtre du Grand Casino en juin 1943, puis en avril 1944 et en juillet 1950 au Casino des Fleurs. Il décède en 1971.

Jeanne Moreau

1933 +

L’actrice née en 1928 a passé cinq ans de sa jeunesse à Vichy, de 1933 à 1938. Son père Anatole Moreau tenait l’Hôtel de l’Entente, une petite pension de famille dans le haut (au numéro 53) de la  rue de Paris.

Richard Strauss

1935
1937

Dirige Salomé au Grand Casino le 4 septembre 1935.
Il revient en 1937 pour Le Chevalier à la rose (il meurt en 1949).

Serge Lifar

1935 +

Sa troupe danse les ballets de Samson et Dalila le 7 septembre à l’opéra.

Just Jaekin

1940 +

Le réalisateur du film érotique Emmanuelle (1974 : 8 millions d’entrées) est né à Vichy le 8 août 1940 !

Jean Rochefort

1942 +

Jean Rochefort est élève au collège de Cusset.

Danièle Darrieux

1942 +

Elle se marie à Vichy le 26 septembre 1942 avec Porfiro Rubirosa (play-boy originaire de Saint-Domingue) dont elle divorcera en 1947. « DD » revient à Vichy le 8 décembre 2003 jouer Oscar et la dame Rose.

Maurice Chevalier

1942 +

Le Parigot-type (1888-1972) chante en mai 1942 et en avril 1943 au Grand Casino de Vichy. En 1948, Maurice Chevalier fait une cure à Vichy. Il revient en 1949, 1950, 1953 et 1954.

Jean Marais

1942 +

Déjà venu à Vichy en 1942, Jean Marais (1913-1998) reviendra souvent jouer au théâtre jusqu’en 1990.

Jean Gabin

1943 +

Jean Gabin (1904-1976 cendres dispersées en mer) joue à Vichy en 1943. Il épouse en 1949 une ex-mannequin originaire de Vichy (née Fournier) qui est décédée en octobre 2002 et repose au cimetière des Bartins à Vichy.

Maurice Béjart

1946

Maurice Béjart danse à Vichy dès le 21 juillet 1946, puis en 1948 et 1949. Il reviendra souvent avec ses troupes, la dernière fois le 30 novembre 2002, cinq ans avant son décès le 22 novembre 2007.

Claude Nougaro

1946 +

Fils du baryton Pierre Nougaro, il est élève au collège de Cusset de 1946 à 1948. Il chante en juillet 1956 au cabaret La Belle Époque. Le Toulousain revient à Vichy en concert au Casino le 3 juillet 1992 et le 25 juillet 2003.
Il décède le 4 mars 2004.

Edith Piaf

1947 +

Elle débute sur la scène du Grand Casino le 4 août 1947. Edith reviendra presque chaque année jusqu’au 11 juillet 1961.

Charles Trenet

1950 +

Venu en 1950, 55, 58 et 1961, le Fou chantant donne un dernier concert le 14 mai 1994 à l’Opéra. Il décède 19 février 2001.

Jean Carzou

1951 +

Le peintre (1907-2000) fut un fidèle de Vichy l’été avec sa femme Nane.

Gérard Philippe

1952

Gérard Philippe joue Le Cid à Vichy le mercredi 6 juillet 1952.

Pablo Picasso

1953 +

Pablo assiste à une corrida, le 23 juillet 1953, à Vichy et revient en 1955.

Edith Piaf

1953

Récital du 1er août 1953 au Grand Casino, avec Jacques Pills.

Marquis de Cuevas

1954 +

Sa troupe (avec Yvette Chauviré) vient souvent dans les années 1950.

Sidney Béchet

1955

Le grand clarinettiste joue les 25 et 26 juin 1955… à l’Elysée Palace !

Utrillo

1955

Le peintre est à vichy en 1955.

Salvador Dali

1955

Voulait absolument acheter des tableaux de Léa Chapon, présidente de l’Ufacsi (devenue Favéa : Femmes artistes de Vichy).

Luis Mariano

1955

Le « roi de l’opérette » (1914-1970) donne un gala à Vichy le 5 juin 1955, puis le 13 août 1958.

Cantatrices

& danseuses

1955-65

Sont venues les « divas » : Régine Crespin, Mady Mesplé, Jane Rhodes, Mado Robin, Suzanne Sarroca, Astrid Varnay, Janette Vivalda.

Vichy est encore « Capitale d’été de la danse » (l’étoile Louise Baldi avant guerre) avec Claude Bessy et LudmillaTcherina.

Roger Hanin

1956

Joue une pièce de théâtre au Grand Casino le 10 juin 1956, avant d’être Le Gorille au cinéma, puis le Beauf de Mitterrand.

Yéhudi Menuhin

1957 +

Le célèbre violoniste (1916-1999) donne son premier récital au Grand Casino en 1957. Il reviendra jouer à Vichy en septembre 1974 et 1975, et enfin le 13 juillet 1978.

Louis de Funès

1957

Louis de Funès joue à Vichy les 8 et 9 août. Il reviendra en 1979 lors du tournage de la Soupe aux choux, logeant au Pavillon Sévigné.

Fernand Raynaud

1960 +

Spectacles au Casino. Il décède le 23 septembre 1973 en percutant le mur du cimetière au Cheix-sur-Morge. Il est enterré à St-Germain des Fossés.

Johnny Hallyday

1961 +

Le « rocker » fête ses 18 ans à Vichy le 15 juin 1961, après une prestation au théâtre de l’Elysée Palace. Johnny allume à nouveau le feu le 27 juin 1978 pour un gala au Casino et le 29 juillet 2000 dans un méga concert (16.000 spectateurs) au COS.

Dom. Farrugia

1962

L’humoriste des NULS est né à Vichy le 2 septembre 1962.

Georges Cziffra

1962 +

Déjà venu le 4 août 1962, puis les 11 août et 5 septembre 1964, et le 29 août 1966, le célèbre pianiste (1921-1994) joue encore des œuvres de Chopin, Liszt et Schumann le 29 août 1984, au Grand Casino.

Claude François

1964

Cloclo émerveille le Grand Casino le 15 août 1964.

Edwige Feuillère

1965 +

L’actrice joue en 1965 au Casino des Fleurs, sans se douter qu’elle viendra régulièrement à la Maison de retraite des artistes à Cusset (à côté du lycée de Presles) jusqu’à son décès en 2002.

Tino Rossi

1967

Le « beau » Tino (1907-1983) chante au Casino le mardi 1er août 1967.

Ruggiero Raimondi

1969

Ruggiero Raimondi chante Don Juan à Vichy le 18 juillet 1969.

Alain Delon

1974

Alain Delon assiste le dimanche 14 juillet 1974 au grand prix de trot où courent deux de ses chevaux : son crack Chablis et Equileo qui arrivera second. Il est venu en hélicoptère pour l’après midi, accompagné de son amie, l’actrice Mireille Darc.

Rostropovitch

1977

Rostropovitch émerveille le Grand Casino de Vichy le 16 juillet 1977.

Jorge Don

1986 +

Il danse en août à l’opéra. Son projet de monter un corps de ballets sur Vichy échoue en 1988 sur de basses questions matérielles.

Gérard Depardieu

1990 +

Depardieu séjourne en juillet 1990 à Vichy, avec Noiret et Marielle, pendant le tournage à Maringues du film Uranus. Il revient tourner Bon Voyage (avec Isabelle Adjani) en septembre 2002.

Patrick Bruel

1990 +

Visites (privées) à son père, Maurice Benguigui, qui réside à Cusset.

Patrice Laffont

1992 +

L’animateur de jeux télévisés et fils de l’éditeur parisien joue « Entre-parenthèses » à Vichy avec son ancienne partenaire du Conservatoire, la Bellerivoise Michèle Leclerc qui a créé à Vichy un troupe en 1975.

Jean-Paul Belmondo

1999

Bébel, né en 1933, interprète trois fois la pièce de E.-E. Schmitt Frédérick ou le boulevard du crime, mi- novembre 1999 à l’Opéra.

Omar Sharif

2000

Aux courses, à Bellerive… rien d’étonnant.

Nolwenn Leroy

+ 2006

Résidant à Saint-Yorre, Nolwenn a été élève au lycée de Presles et formée au chant classique par Danièle Berthault-Fontanille à l’École nationale de musique de Vichy (comme la brillante soprano Isabelle Vernet). Elle gagne la 2e Star Ac’ le 21 décembre 2002 et préfère poursuivre dans la variété.

Elle vient chanter à Vichy à une soirée des Courses le 27 mai 2006.

Chanteurs
et comédiens

Depuis 2000

Sont venus sur la scène du théâtre de l’Opéra du Casino depuis l’an 2000 :

Salvatore Adamo, Pierre Arditi, Jean-Louis Aubert, Jacques Balutin, Michèle Bernier, Michel Bouquet, Jean-Claude Brialy, Arturo Brachetti, Dany Boon, Isabelle Carré, Julien Clerc, Etienne Daho, Danielle Darrieux, Micheline Dax, Jamel Debbouze, De Palmas, Lorant Deutsch, Jean-Claude Dreyfus, André Dussolier, Gad Elmaleh, Lara Fabian, Claude Gensac, Roland Giraud, Jacques Higelin, Robert Hossein, Véronique Jannot, Gérard Jugnot, Patricia Kaas, Serge Lama, Laspalès et Chevalier, Michel Leeb, Linda Lemay, Valérie Lemercier, Fabrice Luchini, Enrico Macias, Jean-Pierre Marielle, Christian Marin, Mimie Mathy, Bernard Menez, Michel Piccoli, Roger Pierre, le Quatuor, Anne Roumanoff, Michel Roux, Henri Salvador, Jérôme Savary, William Sheller, Alain Souchon, Jean-Louis Trintignant, Pierre Vaneck, Laurent Voulzy et Zazou.

 

 

 

Sportifs

 

Louis Blériot

1909

Il visite le terrain d’aviation d’Abrest le 1er février 1909, avant de réussir la première traversée de la Manche le 25 juillet.

Roland Garros

1912

L’aviateur (non joueur de tennis) participe à un meeting aérien aux Iles d’Abrest les 15 et 16 septembre 1912. Il est décédé en 1918.

Marcel Cerdan

1942

Il boxe à Vichy pour un gala au Grand Casino le 31 décembre 1942.

Rod Laver

1964

Il joue un tournoi de tennis les 4 et 5 septembre dans la salle des Ailes.

Kiki Caron

1964

Christine Caron, médaille d’argent aux JO de Tokyo, s’entraîne à la piscine (olympique) de Bellerive.

Michel Jazy

1970 +

Membre de Direction du Sporting, Michel Jazy venait régulièrement jouer au tennis. Il s’est même remarié avec une vichyssoise et réside à Vichy l’hiver depuis 2007 !

Louison Bobet

1970 +

Louison Bobet court au stade vélodrome Darragon le 15 août 1848 et en août 1955. Puis, le triple vainqueur du Tour de France (1953-1954-1955) ouvrira de 1977 à 1985 à Vichy un Institut de Thalassothérapie. Né en 1980, Louison décède le 13 mars 1983 à 58 ans.

BORG

1976

Au premier Superstars (télévisés) ont participé à Vichy du 27 au 29 octobre 1976 le tennisman Bjorn Borg, le sauteur de haies Guy Drut (champion olympique le 28 juillet précédent à Montréal) et le cycliste Poulidor.

Yannick Noah

1977 +

Le futur vainqueur de Roland-Garros le 5 juin 1983 a disputé trois Coupes de Galéa consécutives sur les courts du Sporting : en 1977 (défaite face à l’Argentine de José-Luis Clerc), 1978 et 1979 (la France gagne face au Tchèque Lendl). C’est en chanteur qu’il revient à l’Opéra du Casino le 28 novembre 2001 et en spectateur aux courses hippiques le 18 juillet 2007. En 2005, il avait été plébiscité Français préféré des Français. Son fils Joakim est à Vichy en juillet 2009 avec l’équipe de France de basket. Le chanteur aux pieds nus est annoncé le 23 juillet 2011 au Festival Rockpreserv de Broût-Vernet (à 15 km de Vichy).

Jean-Pierre Papin

1977-1980

JPP a passé trois ans (1977-1980) à l’INF (Institut national de football) de Vichy. Il s’est alors marié avec une Cussétoise.

Roger Walkowiak

1985 +

Né en 1927, le vainqueur surprise du Tour de France 1956 vient prendre sa retraite à Vichy en juillet 1985et réside au quartier Jeanne d’Arc.

Jeannie Longo

1988

La Grenobloise aux 500 victoires cyclistes (née en 1958) est venue animer une soirée au CCVL le 2 février 1990… lors de sa première retraite !

Éric Tabarly

1989

Vainqueur de l’Atlantique en 1967, Éric Tabarly (1931-1999) reçoit la médaille de la ville le 15 décembre 1989.

Gérard d’Aboville

1992

Le rameur solitaire inaugure le 2 juin 1992 un bateau du Yacht-Club.

Ayrton Senna

1993

Le pilote brésilien loge au cours de la saison 1993 au nouvel hôtel des Célestins (alors appelé Steingenberger) qui vient d’ouvrir.

« Bafana Bafana »

1998

L’équipe d’Afrique du Sud (les Bafana Bafana) prépare la Coupe de monde de foot au COS en juin 1998. Elle perdra 3-0, le 12 juin, son premier match contre la France, grande championne du monde le 12 juillet.

David Douillet

2003

Le double champion olympique de judo (1996 et 2000) en poids lourds participe, le 7 juin 2003 au Centre omnisports, à la fête du 50e anniversaire du club de judo de Vichy (JCV).

Tony Parker

2003

Le 1er Français champion NBA au camp Chazalon basket le 20 août 2003. Il revient avec l’équipe de France (dont Joakim Noah) en juillet 2009.

Phil. Candeloro

2007

Parrain de la 3e édition Nævus (golf) le 14 juin 2007

 

 

Et autres personnalités…

 

Nicolas Nicolay

1569

Nicolas de Nicolay a séjourné à Vichy pour écrire en 1569 sa Générale description du Bourbonnais (publiée en 1875).

Louis Pasteur

1894

Le célèbre fondateur de la microbiologie (1822-1895).

Louis Renault

1929

Le constructeur automobile est en cure à Vichy en 1929.

André Citroën

1935 +

Ami de Jean Epinat, il venait souvent à Vichy avant guerre.

Pierre Cardin

1940 +

Jeune coupeur à Vichy en 1940, Cardini y ouvrira sa première boutique (Crédit mutuel aujourd’hui), rue Wilson. Il est revenu à Vichy le 27 septembre 1999 pour le spectacle donné par Jean Marais.

Guy Lux

1963 +

Organise le fameux Interville Vichy-Mâcon le 10 juillet 1963. Il revient souvent aux courses (été 2001) et décède